Août (2)

J’étais sceptique mais pourtant ce qui était annoncé était vrai : toutes les sorties kiosque restantes du mois d’août sont bel et bien sorties d’un coup hier (la carte bleue en fume encore). Astonishing X-Men 39, Marvel Heroes (v2) 10, Ultimate Spiderman 59, Marvel Universe 10, World War Hulk 6, World War Hulk HS 2 et Ultimate Fantastic Four 25 sont disponibles.

Asto X-Men

Astonishing X-Men 39

Marvel Heroes

Marvel Heroes (v2) 10

Ultimate Spiderman

Ultimate Spiderman 59

Marvel Universe

Marvel Universe 10

World War Hulk

World War Hulk 6

World War Hulk HS

World War Hulk HS 2

Ultimate Fantastic Four

Ultimate Fantastic Four 25

Marvel, les Incontournables : Punisher

Punisher

Le volume des Incontournables dédié au Punisher vient de sortir. Il contient les 6 premiers épisodes de la 6e série Punisher, parus dans le 100% Marvel Punisher 4 et le Punisher Maxi Livres 2.

Je ne suis pas du tout cette série, donc je n’ai pas d’avis ou de recommandation à donner. C’est signé Ennis et Dillon (le duo de Preacher), donc ça doit être dans la même veine que la série Max mais en à peine plus soft (comme dirait mon frère, c’est goutu). Si vous aimez les comics bourrins et urbains avec un fou furieux armé de grosses armes qui tire sur tout ce qui ne lui plait pas, vous pouvez y aller 🙂

Juillet (4)

Une bonne surprise m’attendait ce soir : finalement Ultimates 35, Ultimate X-Men 46 et Ultimate Spiderman 58 sont disponibles.

(oui bon je sais c’est pas vraiment une surprise, j’ai appelé avant)

Ultimates 35

Ultimates 35

UXM 46

Ultimate X-Men 46

USM 58

Ultimate Spiderman 58

Juillet (3)

On espérait une grosse sortie pour cette semaine, mais finalement seul World War Hulk 5 est disponible (en édition normale et variant). Désolé Stéphane, à priori pas d’Ultimates 🙁 (ou alors peut être sur Paris même).

World War Hulk 5

World War Hulk 5

Marvel, les Incontournables : Hulk

Hulk Incontournables

Le volume des Incontournables consacré à Hulk est sorti, décalé pour correspondre à la sortie du film.

Avec ce volume, on retombe dans des critères de qualité assez bas, car les épisodes présents sont assez moyens. Ca se laisse lire mais sans plus.

Les épisodes en question sont Incredible Hulk (v3) 24 à 28, parus dans Marvel Elite 15 à 20 et Hulk Maxi Livres 3. Encore une fois, c’est une prise de risque minimale avec du matériel réédité plusieurs fois alors qu’il y a d’autres histoires bien plus intéressantes (ne serait-ce que Futur Imparfait par exemple).

Honnêtement je ne peux conseiller cet Incontournable, sauf si vous êtes complétiste.

Juillet (2)

Contrairement à ce que je pensais, la semaine dernière a été calme pour les revues Marvel. Seuls Astonishing X-Men 38 et Marvel Heroes v2 9 sont sortis. D’un autre côté, l’actualité librairie était chargée 🙂

Asto XM 38

Astonishing X-Men 38

Heroes 9

Marvel Heroes v2 9

Juillet (1)

En ce début juillet, les premières revues du mois commencent à sortir (même s’il y en a nettement moins que le mois dernier). X-Men 138, Marvel Icons 39, Spiderman 102 (normal et variant) et Wolverine 174 sont donc disponibles.

XM 138
Icons 39
Spiderman 102
Wolverine 174

Marvel, les Incontournables : Daredevil

Daredevil

Le volume des Incontournables de Marvel dédié à Daredevil vient de sortir. Voici donc enfin le véritable Incontournable de la collection, celui qu’il faut véritablement acheter à moins d’être allergique à Daredevil.

Le fascicule contient la première apparition d’Elektra. Sympa, sans être indispensable (c’est présent dans une intégrale). Quand au livre, il contient la mini série « Daredevil – L’Homme sans peur », publiée dans 2 Top BD ou dans un volume Bethy.Au prix de l’occasion, ce volume est très rentable.

Il s’agit là d’un véritable monument de notre Tête à Cornes, écrit par Frank Miller et dessiné par John Romita Jr. Même si je ne suis pas forcément un inconditionnel de Miller, je fais partie de ceux qui pensent qu’il a véritablement transcendé Daredevil, le faisant passer du super héros un peu classique au sombre gardien de Hell’s Kitchen qu’il est devenu. Je pense qu’on peut séparer l’histoire de Daredevil en deux : d’un côté les passages de Miller, et de l’autre le reste (Bendis, tout aussi talentueux qu’il soit, n’est pas à la hauteur de Miller même si son run est vraiment très bon). Lui seul a réussi à mettre face à ses contradictions l’homme partagé entre ses livres de droit et son costume de diable, et a donné au Caïd une dimension bien plus sombre et effrayante que dans les pages de Spiderman.

Cette histoire revient donc sur les origines de Daredevil, Miller trouvant le moyen de nous surprendre encore avec cette histoire mille fois répétée depuis les années 60. Certes, le personnage est réinventé mais il gagne en profondeur et cela rend encore plus crédible l’enfer qu’il connaîtra lors de Born Again (un autre monument) en exploitant la dualité Murdock/Daredevil. Quant au dessin, Romita Jr est très en forme (nettement plus que sur la série lorsqu’il travaillait avec Ann Nocenti), même si son Elektra est loupée (on dirait Typhoid Mary).

Bref, si vous aimez Daredevil, prenez cet Incontournable. J’irai même plus loin : si vous ne devez prendre qu’un Incontournable, c’est celui là qu’il faut acheter.