Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984
Zack Snyder's Justice League

Catégories

Black Widow (sans spoilers)

Black Widow

 

Critique sans spoilers du film Black Widow, réalisé par Cate Shortland et sorti en 2021.

Avec Scarlett Johansson, Florence Pugh, David Harbour, Rachel Weisz, Ray Winstone, O-T Fagbenle et William Hurt.

 

Entre Civil War et Infinity War, Natasha Romanov se retrouve confrontée aux spectres de son passé tandis qu’elle va affronter une menace redoutable aux côtés d’anciens alliés.

 

Black Widow



L’attente est terminée !

On pourra dire qu’on l’aura attendu longtemps ce film ! Depuis le temps qu’un film Black Widow était en projet, voilà qu’une fois le film tourné une pandémie vient décaler sa sortie de plus d’un an. Au final, le film est là, et on peut se poser la question : est ce que l’attente en valait la peine ?

 

Black Widow

 

La réponse à cette question est oui, car le film est réussi ! Se situant juste après les événements de Captain America Civil War et avant ceux d’Avengers Infinity War, Black Widow offre à la redoutable espionne et membre des Avengers un film solo qui lui ressemble : mystérieux et explosif. De quoi clouer le bec aux sceptiques sur la question des films sur des super-héroïnes en solo !

 

Black Widow

 

Black Widow : James Bond & Jason Bourne à la sauce Marvel Studios

Avec Black Widow, Marvel Studios chasse sur les terres de James Bond et Jason Bourne en titillant le genre de l’espionnage. Nous avons en effet des espions, un grand méchant très méchant et un gros complot qu’il faut déjouer, le tout avec des cascades particulièrement spectaculaires. Il n’est d’ailleurs pas innocent qu’un film James Bond soit aperçu à un moment, vu qu’on est pas mal dans le même esprit que la version Roger Moore du personnage… mais dans un registre plus dur, orienté sur une quête personnelle comme dans les films Jason Bourne.

 

Black Widow

 

Cependant, il ne faut pas oublier la patte Marvel Studios : il y a non seulement une imbrication forte dans l’univers partagé du Marvel Cinematic Universe, mais aussi des personnages aux capacités hors norme. A l’image du film Captain America et le Soldat de l’hiver, Marvel Studios tutoie donc d’autres genres que le super-héros pur et dur, sans pour autant renier l’identité du MCU. Le mélange des genres fonctionne bien,  et la recette Black Widow s’avère particulièrement efficace même si les Black Widow semblent presque indestructibles à force d’encaisser des dommages phénoménaux.

 

Black Widow

 

Black Widow et ses nouveaux petits camarades

Natasha Romanov, toujours incarnée avec brio par Scarlett Johansson, est dans le film en compagnie de nouveaux personnages : l’énigmatique Taskmaster (qui fera sûrement hurler les puristes de l’adaptation), ou encore le duo Melina (Rachel Weisz) / Alexei (David Harbour). Autant la première est impeccable et mystérieuse à souhait que par contre le second est dans l’exagération permanente. Certes, son personnage est un russe vantard toujours dans l’outrance (à peine cliché…) mais à force de le voir se ridiculiser en permanence on finit par saturer de ses pitreries et on aurait presque davantage l’impression de voir une adaptation du personnage de Boudin d’amour (Love sausage) dans The Boys ! Cependant il est aussi intéressant de voir à quel point l’idéologie des agents pouvait s’apparenter à du fanatisme, les poussant à faire des choses souvent discutables.

 

Black Widow

 

Mais surtout c’est l’arrivée de Yelena Belova, incarnée par Florence Pugh, qui est un des points forts du film. A l’image de son modèle de papier, cette autre Black Widow a un style plus percutant et agressif que son homologue ce qui en fait un adversaire redoutable. D’ailleurs il est amusant de constater que dans certaines chorégraphies les deux personnages agissent de façon identique, soulignant ainsi l’endoctrinement identique qu’elles ont connu. La comédienne est en tout cas tout aussi à l’aise pour les scènes d’action que le sarcasme, ainsi que pour les scènes laissant transparaitre ses fêlures.

 

Black Widow

 

Un film bien fait, mais des choses qui se devinent

En partant d’un point de départ à la fois inattendu et logique, lorgnant des séries et films sur le sujet (on a dit pas de spoiler !), l’histoire de Black Widow est bien ficelée et permet de revenir sur le personnage de Natasha Romanov, dont le passé était toujours très mystérieux malgré quelques allusions (d’ailleurs expliquées dans le film). Le personnage gagne ainsi une certaine profondeur, sans pour autant en faire de trop et on comprend mieux ses motivations et sa personnalité (ainsi que sa pose iconique, qui est l’objet d’une blague méta au détour d’un dialogue). Le propos du film sur le sort réservé aux agents et le parallèle implicite entre conditionnement mental pur et simple et l’idéologie est par ailleurs bien trouvé.

 

Black Widow

 

Par contre il est dommage que certaines choses se devinent assez aisément bien avant de les voir sur l’écran. Pour certains détails ce n’est pas trop grave, mais il est dommage qu’un des plus gros mystères du film soit aussi prévisible même si l’idée est très bonne. A force de vouloir détourner notre attention, le film finit par finalement l’attirer involontairement sur ce qui devrait rester dissimulé.

 

Black Widow

 

Côté visuel, Black Widow nous en met plein les yeux : ça pète de partout, avec des cascades insensées menées à un rythme frénétique et des passages particulièrement spectaculaires grâce à des effets spéciaux soignés.

 

Black Widow

 

En conclusion

Attendu de longue date, Black Widow ne déçoit pas et offre un divertissement efficace avec des scènes très spectaculaires en approfondissant le personnage de Natacha Romanov.

Surtout restez bien jusqu’à la toute fin du générique, la traditionnelle scène post-générique vaut vraiment le détour !

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x