Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Bilan de juillet

Ce mois-ci, vu que mon rythme de lecture a été un peu modifié par mes vacances, je vous livre un bilan de lecture en un seul morceau contrairement aux autres mois où je coupe en deux. Voyons donc ce que j’ai pensé de mes lectures de juillet, avec pour la première fois des vrais morceaux de fascicules DC dedans 😉

Astonishing X-Men 50

La série éponyme continue son petit bonhomme de chemin, et est toujours très intéressante. On sent la patte d’Ellis dans les dialogues même s’il se lâche moins que sur d’autres titres. Au niveau des thèmes, on constate une réutilisation  de choses datant de Stormwatch, Authority ou Planetary, reste à voir si cette réutilisation va déboucher sur quelque chose d’intéressant ou sur une auto-repompe stérile. Côté graphisme ça tient bien la route, mais j’adhère moyennement au nouveau design de la visière de Cyclope qui lui donne un faux air de Robocop sur certaines planches. Nous passons ensuite à une invitée dans le magazine, à savoir Miss Hulk. Notre géante préférée est ici pour cause de crossover avec X Factor sur fond de Secret Invasion. D’ailleurs son épisode et celui qui le suit (X Factor donc) sont tous deux écrits par Peter David. Les deux épisodes sont bons, continuant à exploiter correctement Darwin (enfin !) et montrant un aspect plus mystique des invasions Skrull. Cela se lit très bien, même si le graphisme de Miss Hulk est meilleur que celui de X Factor. Enfin nous concluerons avec les Exilés, qui font là une de leurs dernières apparitions avant leur passage en Monster. C’est un épisode classique des Exilés, mais avec un rythme plus speedé dû à l’enchaînement des missions. Le passage avec un ancien membre de l’équipe apporte une petite touche d’émotion (un peu Vanilla Sky-esque quand même), alors que Morph est toujours aussi flippant depuis sa possession.

DC Trinity 1

Ce nouveau magazine contient la série Trinity, concoctée par deux anciens de Marvel : Kurt Busiek  (Marvels, Iron Man v3, Thunderbolts…) et Mark Bagley (New Wariors, Spiderman, Ultimate Spiderman…). Cette série s’articule autour des 3 héros phare de DC, à savoir Superman, Batman et Wonder Woman. Cette histoire est franchement bien ficelée (du bon Busiek), et suffisamment à part de la continuité DC pour permettre au lecteur novice en DC de la savourer sans mal de tête (ce qui est mon cas). Côté dessin c’est assez inégal, mais je pense que ça pêche plutôt du côté de l’encrage car on retrouve le style « Ultimate » de Bagley de temps en temps. Un bon magazine pour mettre un pied chez la Distinguée Concurrence 🙂

DC Universe HS 13

Ce hors-série inaugure le nouvel évènement DC, à savoir Final Crisis. J’avais adoré le premier Crisis (on Infinite Earths) et pleuré de rire en lisant le résumé du second Crisis (Infinite Crisis), mais j’ai décidé de suivre cette Crise pour diverses raisons : Morisson – même si je n’ao pas trop aimé ses X-Men – est loin d’être mauvais et sil semble qu’il se passe des choses intéressantes dans cette Crise. Ce premier numéro (sur 5, fin prévue en mars 2010) est bien intéressante à lire. Je déplore juste qu’un évènement à priori important (la mort d’un personnage) soit un peu expédié (ou alors c’est décrit dans une autre série ?) et un sentiment de déjà-vu pour l’alliance des vilains (un petit goût de Nouveaux Vengeurs avec Hood). Côté dessin c’est pas mal du tout malgré un ou deux visages loupés. En tout cas la dernière page m’a donné une furieuse envie de lire la suite. 😉

Marvel Heroes v2 21

Les Puissants  Vengeurs sont une fois de plus consacrés à la formation des Commandos de Nick Fury. Le récit est très intéressant, même si le coup de théâtre est un peu prévisible. On voit que Fury a des méthodes bien à lui pour former ses troupes et c’est efficace ! On passe ensuite à Thor, avec un épisode mythologique signé Fraction. L’histoire est passionnante, bien écrite et bien dessinée, bref un régal pour les fans de Thor. On notera une case qui ressemble beaucoup à un dessin de Jack Kirby pour une situation similaire, peut-être un hommage…En tout cas ces épisodes bouche-trou pour compenser les retards des épisodes de JMS et Coipel sont largement au-dessus du niveau habituel des bouche-trou de Marvel et sont d’un niveau comparable à celui de la série elle-même. Bon par contre le niveau retombe ensuite, vu qu’on passe au Hulk de Loeb. Au moins on ne risque pas une migraine, comme d’habitude c’est pif-paf-pouf (mais le retour de Fixit est une idée amusante). Cet épisode a un énorme avantage par rapport aux autres de la série : il est très court 😉 C’est ensuite à l’Initiative de clôturer le magasine, et comme d’habitude l’épisode est excellent. Une histoire qui tient la route, des dialogues vraiment très bons (je suis fan du nouvel Homme Fourmi) et un dessin qui ne démérite pas…Bref, il n’y a rien à jeter !

Marvel Heroes HS v2 5

Au sommaire de ce hors-série, la mini-série Civil War House of M. Ne vous laissez pas abuser par le titre, c’est bien de House of M seul qu’il s’agit, sans aucun rapport avec Civil War. On assiste ici à la montée au pouvoir de Magneto dans l’univers parallèle de House of M, en partant de débuts plus ou moins proches de l’univers classique pour déboucher progressivement sur sa domination du monde. C’est vraiment très bon, aussi bien au niveau du scénario que du dessin. Le seul reproche que je ferais à cette mini-série, c’est qu’elle semble mal coller avec les révélations faites ce mois-ci dans les pages des Nouveaux Vengeurs. Bendis nous a en effet appris que contrairement à Heroes Reborn où les héros avaient « revécu » leur vie dans cet autre monde, Wanda a changé la réalité d’un seul coup, le passé étant une sorte de continuité rétroactive (les héros ??taient sur Genosha, l’instant d’après ils étaient dans cet autre monde avec des souvenirs différents). Le fait qu’on puisse lire ce passé me parait contradictoire avec cette notion exposée par Bendis, ou alors c’est juste aux « souvenirs » qu’on assiste mais dans ce cas ce n’est pas clair. A part ça, je recommande cette très bonne histoire qui plaira sans aucune hésitation aux lecteurs de la précédente dans ce style (avec les Vengeurs).

Marvel Icons 51

Mais que s’est-il passé pour les Skrulls pendant House of M ? Cette question, qui avait fait couler pas mal d’encre (ou de pixels) et scuscité des débats passionnés entre lecteurs pointilleux trouve enfin sa réponse dans cet épisode des Nouveaux Vengeurs. Je suis un peu partagé sur cet épisode, car bien qu’il soit intéressant j’ai trouvé l’idée de Bendis un peu bancale (bon d’accord je ne suis pas objectif car j’avais ma théorie…). Mais vu que c’est lui qui a écrit à la fois House of M et Secret Invasion je ne peux que me dire que de toutes façons il fait ce qu’il veut avec ses idées. 😉 On passe ensuite à Iron Man, où Matt Fraction est toujours aussi à l’aise avec sa vision du Vengeur doré. Ca castagne pas mal ce mois-ci, avec un dénouement saisissant au possible (même si j’ai ma petite idée sur ce qu’il s’est passé). Petit apparté : n’en déplaise au Signor Grassi (Christian Grasse), les épisodes dont il parle ont été lus, et pas seulement par une poignée de lecteurs (je ne lis jamais ses éditos spoilerisants, mais pour une fois que je le fais il m’a mis les nerfs en pelotte). Pour revenir à Iron Man, je trouve que la glue avec le film se fait vraiment pas mal, et Fraction dépoussière le personnage avec autant de brio qu’Ellis dabs Extremis. Côté graphisme, c’est assez inégal mais Larroca a déjà fait bien pire. Passons maintenant à Captain America, dont le rythme semble s’accélérer un peu. Heureusement que l’intéret de la série réside ailleurs (notamment dans l’excellente description de la transition Rogers/Bucky). Je trouve quand même que l’intrigue tire un peu en longueur, mais elle semble proche de sa fin. Pour finir, nous allons parler des FF de Millar et Hitch, dont je dis du mal depuis le début 😉 Ce mois-ci, c’est nettement mieux (ou alors j’ai pris un coup de soleil). L’intrigue est moins Ultimatesque qu’auparavant et Hitch semble davantage inspiré. Au final, un épisode honnête des FF, pas le pire mais pas le mieux non plus (on est loin de Byrne ou Waid/Wierengo). Reste à voir si cet épisode augure de meilleurs jours pour les FF ou si c’est juste un épisode qui sort du lot.

Secret Invasion 6

L’Invasion continue, et la légère baisse de régime du mois dernier est oubliée. La série repart de plus belles, il y a des choses bien sympa dans cet épisode dont une réplique fort amusante de Nick Fury (« Mon Dieu a un marteau ») et un mémorable « Vengeurs rassemblement » à la hauteur des aventures les plus épiques des Vengeurs. Côté graphisme, Yu est en grande forme et son dessin illustre fort bien l’histoire. Du côté de Frontline par contre ça pêche un peu ce mois-ci. La série patine et s’enlise, devenant presque ennuyeuse. J’espère que ce coup de mou ne sera que provisoire, j’aime bien ces représentations de conflits par des personnages ordinaires.

Secret Invasion HS 2

Grand spécialiste des histoires mythologiques de Thor depuis le retour de ce dernier dans l’univers Marvel, Matt Fraction nous livre ici un tie-in Secret Invasion particulièrement bien ficelé. Avec le retour d’un personnage phare du mémorable run de Walt Simonson, un vent épique souffle sur ces épisodes où le Dieu du Tonnerre concilie ses devoirs de souverain et les contraintes de son alter-égo humain. C’est franchement passionnant (malgré une morale un peu pesante par moments), et ça se lit d’une traite avec beaucoup de plaisir. Le magazine se termine ensuite par ue petite histoire amusante liant les Dieux d’Asgard aux mystères de l’Egypte, histoire de bien se souvenir que nos vaillants vikings sont là depuis un moment. C’est amusant et surtout bien fait, Alan Davis clôture le magazine d’une manière fort plaisante.

Spiderman 114

Retrouvons-donc notre Tisseur qui était en mauvaise posture le mois dernier. Ce mois-ci, les aventures de Spidey se déroulent à 100 à l’heure, avec un Norman Osborn encore plus flippant que dans sa période Bouffon Vert et un Eddie Brock encore plus dérangé que sous l’emprise du symbiote Venom. C’est vraiment bien fichu et intéressant, modulo quelques petits couacs comme le fait que Peter semble savoir qu’il s’est passé quelque chose avec son identité secrète (alors que le sortilège de Mephisto ne devrait pas le permettre) ou l’identité de Menace (si c’est vraiment ce qui est suggéré, alors c’est une ficelle vraiment énorme). Côté graphisme, l’encrage de Klaus Janson ne réussit pas aux dessins de John Romita Jr, ce qui est dommage. On passe ensuite à l’épisode avec Jackpot, qui est sympa sans être non plus exceptionnel (un bon tie-in, rien de plus). On concluera ensuite avec les Thunderbolts, toujours aussi cinglés avec un Obsborn qui pose ses pions pour se racheter une virginité toute neuve. Sans être dans le glauque du run d’Ellis, on est dans une thématique plus stratégique et c’est très intéressant à lire.

Ultimate X-Men 52

C’est pas bien terrible ce mois-ci…On tourne autour d’Ultimatum avec un tie-in un rien boiteux qui mélange pas mal de choses. Coleite a décidemment tous les travers de son ex-collègue Loeb et nous livre une histoire tout juste honnête. Le dessin aide un peu à faire passer cet épisode, mais c’est vraiment très moyen.

Ultimates 41

Ultimates saison 3 se conclut en conservant le même ton : les mystérieux mystères et du pif/paf/pouf à outrance. C’est toujours aussi mauvais (qui en doutait ?) et je suis soulagé que ça se termine. Par contre la vraie bonne surprise, c’est Ultimatum. Je m’attendais à un désastre, finalement c’est pas mal du tout. Loeb est nettement plus inspiré que sur Ultimates (comme quoi quand il veut…) et le dessin est vraiment pas mal du tout. J’ai bien fait de ne pas zapper ce numéro !

Wolverine 186

Old Man Logan passe la seconde ! Non toujours pas de baston avec des griffes, mais beaucoup d’action. On n’en apprend pas beaucoup ce mois-ci, même si on commence à deviner des choses via quelques flashes. Visiblement on en saura plus le mois prochain, mais Millar est bien capable de nous faire encore lambiner. Du côté d’Origines, le niveau est un peu meilleur que d’habitude mais je m’insurge contre le retcon monumental qui nous est infligé. Cela fait non seulement pencher Wolverine vers sa version Ultimate (ce qui semble être une sale habitude chez Marvel en ce moment, voir les FF) mais en plus cela fait passer le Professeur X pour un fieffé imbécile. Reste à voir comment cela sera traité dans les épisodes à venir mais je ne suis pas optimiste sur ce coup-là.

X-Men 150

On commence ce numéro « exceptionnel » (pour la numérotation seulement) par les Uncanny X-Men. Et franchement je commence à en avoir marre de l’orientation prise par la série. Déjà les cases descriptives des personnages sont de plus en plus débiles. A quand une case « Wolverine il é tro koul lol kikoo mdr » ou encore « Cyclope caca boudin » ? J’exagère un peu mais franchement ces cases n’apportent rien à part faire rire leur auteur (et il est bien le seul). Autre point gênant : Cyclope. Ce dernier, même s’il a toujours été un peu coincé, est quand même le chef des X-Men depuis longtemps, a été marié 2 fois et a eu un enfant (qu’il a même élevé dans le futur). En faire ce nigaud aux airs de puceau tout juste déniaisé qui rit bêtement aux allusions salaces d’Emma Frost détruit totalement le personnage, qui est plus intéressant dans les autres séries où il apparait. Du côté du dessin, on reste chez Colgate…On passe ensuite à X-Men Legacy, et là le niveau remonte. Cette plongée au coeur de la psyché de Xavier est intéressante et bien menée, même si on peut avoir des doutes sur la capacité d’Emma à piéger le vaillant professeur (normalement seule Phenix était plus puissante que lui). Après tout ça, on reprend un peu de Secret Invasion et ce tie-in continue à être honnête. Ca ne casse pas des briques, mais on est tout de même au-dessus des standards de qualités pour un tie-in. Pour finir on passe aux Young X-Men. Bien que moins intéressante que les Nouveaux Mutants, cette série se bonifie avec le temps et devient plus agréable à lire. Cet épisode a un dénouement plutôt inattendu, et pose quelques questions pour la suite qui j’espère auront leurs réponses.

X-Men Extra 75

Retour d’X-Men First Class, avec des épisodes nettement moins indigestes que la dernière fois. Le dessin aidant, ces épisodes sont beaucoup plus sympathiques et frais, des récits sans prétention qui se lisent sans déplaisir. La sacro-saine continuité se prend encore une grosse claque (surtout avec le « nouveau » membre des X-Men), mais ça n’est pas gênant et franchement ça se lit très bien.

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

2 pensées sur “Bilan de juillet

  1. Un mot, un seul : Bravo !!!

    J’ai tout lu avec une grande attention et tu m’as convaincu de prendre Trinity, sinon le HS HOM était aussi prévu pour le retour de vacances et je suis content de voir qu’il t’a plu 🙂

  2. Merci 🙂

    Désolé de t’avoir poussé au vice avec Trinity 😉 Ca fait plaisir de lire du bon DC en tout cas 🙂

    Pour le HS HoM je suis vraiment emballé, c’est une très bonne histoire. Et le Spiderman/X-Men est aussi excellent au fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x