Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984
Zack Snyder's Justice League

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #488

Le lundi c'est librairie !


Le lundi c’est librairie !

Aujourd’hui, nous vous proposons la chronique de cinq albums édités par Vestron :

  • Aleister & Adolf
  • Terminator – Le jour d’après
  • MASK tome 1
  • ROM – Origines
  • Transformers Galaxies tome 2

 

Aleister et Adolf
Le lundi c'est librairie ! Aleister et Adolf - Avril 2021

Vestron
Collection Comics

96 pages – 16.95€
Avril 2021 – Souple

Douglas Rushkoff
Michael Avon Oeming

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Aleister et Adolf Théoricien des média et documentariste, Douglas Rushkoff tisse un conte éveillé fait d’iconographie et de mysticisme dans le contexte d’une Europe déchirée par la guerre. Dans une histoire couvrant des générations et présentant quelques-uns des plus remarquables idéalistes du vingtième siècle, l’occultiste légendaire Aleister Crowley développe une nouvelle arme puissante et dangereuse pour défendre le monde contre Adolf Hitler, engendrant une nouvelle forme de guerre non conventionnelle, qui ne se dispute pas avec de l’acier, mais avec des symboles et des idées. Mais ces arsenaux intangibles sont bien plus traîtres, et peut-être beaucoup plus dangereux, que leurs créateurs pourraient croire.

Le lundi c'est librairie ! Aleister & AdolfLe titre et la couverture de l’album vous semblent étranges ? Le contenu l’est encore plus !

Partant des débuts d’internet en 1995 (on appréciera la référence à Netscape), Douglas Rushkoff part en flashback total pour raconter la seconde guerre mondiale non pas comme un combat militaire mais une guerre basée sur le mysticisme. Et c’est là que ça devient vraiment très très étrange.

A travers les yeux du personnage qui vit ici une initiation à l’occultisme, le lecteur se retrouve lui aussi plongé dans un monde très bizarre et déstabilisant car à chaque instant il est complexe de démêler le vrai du faux et surtout de comprendre de quoi il est question en fin de compte. Les situations souvent dérangeantes contribuent également au malaise qui se dégage de cette lecture.

Cependant, il faut aussi reconnaître que le propos idéologique qui se dégage de cette histoire est particulièrement pertinent. Déjà, parce qu’il est tout à fait vrai que Hitler comptait sur des artefacts mystiques pour gagner la guerre (regardez donc les films d’Indiana Jones pour vous en convaincre !) mais également parce qu’il y a toute une réflexion sur la puissance des symboles qui est particulièrement bien menée. C’est une lecture étrange, mais qui mérite d’accepter d’être malmené pour en saisir toute l’essence.

La partie graphique de l’album est quant à elle assurée par le talentueux Michael Avon Oeming, dont le style colle très bien à l’ambiance de la série. Ses planches, souvent savamment déconstruites, participent à la sensation de vertige ressentie par le lecteur déjà malmené par le scénario.

Le noir et blanc sied très bien à l’ambiance de l’album, et les dessins reflètent parfaitement le côté bizarre de cette histoire. Le dessin est incontestablement un ingrédient de taille dans la recette du récit qui emmène le lecteur loin de sa zone de confort.

 

Un bon album, au propos percutant et pertinent mais vraiment très étrange et même déstabilisant.


 

Terminator : Le Jour d’Après
Le lundi c'est librairie ! Terminator : Le Jour d’Après - Avril 2021

Vestron
Collection Comics

128 pages – 17.95€
Avril 2021 – Souple

Ron Fortier
Alex Ross

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Le préquel de toute la saga ciné, par Alex Ross ! Ce préquel de la saga ciné ‘Terminator’ raconte l’ultime combat de la Résistance face à Skynet. Alors que les machines règnent sur le monde après l’holocauste nucléaire du Jugement Dernier, John Connor et ses hommes prennent d’assaut le mal à sa source… Cette oeuvre de 1990 a été le premier travail professionnel du peintre Alex Ross (Kingdom Come) et fut écrite par Ron Fortier (Green Hornet, Rambo…)

Le lundi c'est librairie ! Terminator Le jour d'aprèsRetour en 1990 : A l’époque il n’y a qu’un seul film Terminator et un illustrateur talentueux signe sa première BD, un certain Alex Ross.

Dans cet album se trouve un prequel de Terminator écrit par Ron Fortier. Pour rappel, lorsque Kyle Reese et le T800 se lancent aux trousses de Sarah Connor, Skynet a déjà été vaincu et l’envoi dans le passé du cyborg au physique de culturiste autrichien est une manoeuvre désespérée pour triompher tout de même.

L’album se situe donc dans le futur, illustrant le combat de John Connor et de ses alliés contre Skynet et les machines de mort qu’il contrôle avant de le vaincre (donc avant qu’il envoie un Terminator à travers le temps). Certes, il y a peut être quelques petites choses qui diffèrent du « canon » Terminator, mais il faut se rappeler qu’à l’époque de la parution de cette histoire le second Terminator n’était pas encore sorti au cinéma et de toutes façons le continuum espace-temps est tellement rapiécé suite aux envois de Terminators et d’humains dans le passé…

L’histoire montre donc le combat désespéré des humains contre un ennemi qui a été créé à la base pour les protéger et a pris sa programmation un peu trop à la lettre. Le climat de l’album est âpre et violent, on ne rigole pas vraiment dans ce futur post-apocalyptique où les humains sont traqués pour être massacrés. L’originalité de cette histoire est de mettre en opposition le point de vue des humains et la logique de Skynet, afin de mieux saisir les tenants et aboutissants de ce conflit meurtrier. L’idée est excellente, enrichissant l’univers et donnant une tension certaine à l’histoire tout en expliquant la logique de la machine qui semble si difficile à détruire.

L’album est passionnant, consituant un prequel vraiment bien pensé au film de James Cameron. La guerre contre les machines, simplement esquissée par ce dernier dans le premier film, prend ici toute sa mesure ainsi que la souffrance de ces hommes et ces femmes qui luttent contre un ennemi qui semble invincible. Passionnant de bout en bout, ce récit datant de 1990 a parfaitement vieilli et s’avère même plus intéressant que le film Terminator – Résistance qui décrit la même période.

Au dessin, on retrouve l’immense Alex Ross qui a signé des oeuvres comme Marvels ou encore Kingdom Come sans oublier ses innombrables dessins iconiques sur les différents personnages de la pop culture. C’est ici son premier travail, et il confie d’ailleurs à quel point il a souffert pour mettre au point son style photoréaliste bien connu des lecteurs.

L’artiste n’est pas forcément encore au niveau de ses travaux ultérieurs, ce qui est normal, mais pour une première fois c’est un coup de maître ! Les planches sont magnifiquement réussies, avec des dessins qui restituent à merveille le contexte de l’histoire. En plus de profiter de son talent pour donner vie au récit, nous pouvons donc assister aux débuts d’Alex Ross et c’est très intéressant lorsqu’on s’intéresse à son travail et à l’évolution de son style.

L’album contient également des bonus : une préface de Ron Fortier, une postface d’Alex Ross et une galerie d’illustrations avec aussi des crayonnés.

 

Un excellent album, qui contient un prequel très réussi au film mythique de James Cameron.


 

M.A.S.K. tome 1 – Mobile Armored Strike Kommand
Le lundi c'est librairie ! M.A.S.K. tome 1 - Mobile Armored Strike Kommand - Avril 2021

Vestron
Collection Comics

96 pages – 17.95€
Avril 2021 – Souple

Brandon Easton
Tony Vargas / Juan Samu

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

L’illusion est une arme redoutable… Tout droit sortie du crossover REVOLUTION, cette recréation de la série M.A.S.K. des années 80 régénère ses personnages… et ses célèbres véhicules !Contient les origines de M.A.S.K. version Revolution et la première partie du récit principal.

Le lundi c'est librairie ! MASK tome 1Après une première apparition dans Révolution, voici donc la série consacrée à MASK !

Nous retrouvons donc la fameuse équipe d’agents surentrainés équipés de masques spéciaux leur donnant d’étonnants pouvoirs et pilotant des véhicules capables de se transformer en engins de guerre étonnants. Si vous avez grandi dans les années 1980, vous avez sûrement dû voir le dessin animé et/ou les jouets de Kenner.

L’album s’ouvre sur un récit d’origines, racontant comment les agents de MASK ont été recrutés par le général Miles Manheim. L’épisode pose les bases de l’univers de la série, tout en sous-entendant qu’une équipe MASK a déjà existé dans les années 80. En effet, même si les noms des personnages sont pour la plupart les mêmes il ne s’agit pas exactement des mêmes que dans la série animée d’origine.

Ensuite, l’album raconte ce qui fait suite à Révolution où l’équipe a été trahie par Miles Manheim devenu Miles Mahyem. Les épisodes montrent une équipe qui se cherche encore, devant toujours maîtriser les pouvoirs de leur équipement tout en luttant contre VENOM, l’organisation fondée par Mahyem. Cette trahison et la composition de VENOM restent très fidèles au concept original des années 80.

Cette relecture de l’univers d’origine, dépoussiéré et adapté au vingt-et-unième siècle, est particulièrement efficace. Brandon Easton exploite les bases du concept avec une approche très respectueuses tout en n’hésitant pas à le bousculer quand cela est nécessaire pour l’adapter aux rigueurs du nouvel univers partagé Hasbro qui se développe. Les personnages sont bien caractérisés, et on sent que l’auteur – qui n’est déjà pas avare en surprises – en garde encore sous le coude pour la suite de la série.

La partie graphique, signée Tony Vargas et Juan Samu, n’est pas en reste. Là aussi on est dans le registre de l’univers revisité sans tout bouleverser, notamment sur le design des tenues et des véhicules. Ils sont en effet ressemblants mais modernisés par rapport aux versions d’origine.

Les planches sont très réussies, et les scènes d’action font preuve d’un dynamisme certain. Le style des artistes colle parfaitement à l’ambiance de l’histoire, avec ce mélange de continuité avec le passé et de modernisation des concepts.

En ce qui concerne les bonus, le sommaire de l’album est complété par une galerie de convertures.

 

Un excellent album, qui modernise très bien le concept de MASK sans pour autant renier ses bases.


 

Rom – Origines
Le lundi c'est librairie ! Rom - Origines - Mai 2021

Vestron
Collection Comics

112 pages – 17.95€
Mai 2021 – Souple

Chris Ryall / Christos Gage
David Messina / Guy Dorian / Ron Joseph

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Personnage culte des années 80, ROM renaît des profondeurs de l’espace pour s’engager dans une nouvelle ère ! Cet album raconte les origines de ROM, donne un aperçu de son arrivée sur Terre, retrace un épisode de son passé et explique comment il s’est retrouvé impliqué dans les événements du grand crossover REVOLUTION…

Le lundi c'est librairie ! ROM OriginesAlors que les fans de la série de Marvel continue de se languir d’une réédition de ses aventures, voici que Rom revient mais chez un autre éditeur.

En effet, il faut savoir que les droits de Rom sont partagés entre Hasbro (qui a absorbé Parker Brothers, créateurs du jouet) et Marvel qui a créé la série adaptée du jouet et bien connue des lecteurs qui ont un certain kilométrage (nous ne sommes pas vieux, nous sommes vintage !). Toute réédition est donc impossible dans ces conditions, et chacune des parties n’a les droits que sur une partie de l’ensemble. D’ailleurs, vous avez peut être remarqué que l’univers des chevaliers de l’espace (sans Rom) revient de temps en temps chez Marvel…

Hasbro a donc permis l’utilisation de sa propriété intellectuelle sous licence, et c’est dans ce contexte qu’est apparue cette série. Chris Ryall et Christos Gage reprennent donc l’essentiel du concept de base – l’apparence de Rom, le sacrifice de son humanité pour combattre ses ennemis – en esquivant soigneusement tous les éléments appartenant à Marvel.

C’est donc un reboot complet du personnage qui nous est proposé ici, avec de nouvelles origines pour Rom et les Chevaliers de l’espace. Comme chez Marvel, ils doivent affronter un ennemi qui a d’abord attaqué leur planète avant de s’étendre de monde en monde, mais la genèse des chevaliers est différentes et plus en phase avec son époque.

Les trois récits qui composent cet album permettent donc d’assister aux origines de Rom et de son univers, ainsi que son arrivée sur la Terre et son implication dans l’événement Révolution dont nous vous avons déjà parlé. Les trois histoires sont très intéressantes, avec une volonté de renouveau du personnage qui ne renie cependant pas les thèmes fondateurs de son concept. Certes, il faut être honnête : ce n’est pas du Bill Mantlo (le créateur de la série chez Marvel)… mais il y a de très bonnes idées et l’enthousiasme des auteurs est communicatif au point qu’on a vraiment envie de donner sa chance à cette relecture bien pensée.

La nouvelle mouture de Rom a encore besoin d’un peu de rodage, mais s’avère très agréable à lire et a le bon goût de tenir debout. Il y a de l’action, un cadre très bien défini et on peut même soupçonner qu’il y a des petites choses qui lorgneront quelque peu sur la série originale. Ce premier tome est une très bonne lecture, non seulement pour les nostalgiques mais aussi pour une nouvelle génération de lecteurs qui pourra ainsi découvrir les chevaliers de l’espace.

Côté dessin, c’est soigné également. Certes, là aussi il faut passer derrière Sal Buscema dont le style très caractéristique a donné à la série une esthétique toute particulière… mais les artistes à l’oeuvre n’ont pas à rougir de la comparaison car leur style renouvelle très efficacement le design de Rom et de son univers. Là aussi, on est dans un univers revisité mais respecté.

Côté  bonus, nous avons droit à une galerie de couvertures et aux croquis définissant le design de Rom.

 

Un excellent album, qui redéfinit le personnage tout en conservant les grandes ligne de son concept


 

Transformers Galaxies t2 – Wannabee
Le lundi c'est librairie ! Transformers Galaxies t2 - Wannabee - Mai 2021

Vestron
Collection Comics

112 pages – 17.95€
Mai 2021 – Souple

Kate Leth / Cohen Edenfield / Sam Maggs
Alex Milne / Beth Mcguire-Smith / Umi Miyao

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

Deux nouvelles histoires de TRANSFORMERS se déroulant en parallèle de la Série Principale, avec des personnages adorés des fans : Arcee, Gauge et Cliffjumper !
« Wannabee » : Cliffjumper est fatigué d’être tout le temps confondu avec le populaire Bumblebee… mais c’est précisément la raison pour laquelle l’ambassadeur Deathsaurus le réclame, dans l’espoir de manipuler les autochtones de la planète Probat, qui cachent un secret de valeur…
« Gauging the Truth » : Gauge s’est échappé de Cybertron avec les Reversionists, mais ses idéaux la mène sur un étrange chemin… qui la mènera droit vers ses mentors oubliés, Arcee et Greenlight, ne lui offrant d’autre choix que de se confronter à Heretech dans une bataille pour sa planète natale.

Le lundi c'est librairie ! Transformer Galaxies tome 2Deux récits sont au sommaire de cet album qui enrichit l’univers des Transformers.

Le premier est assez trompeur : partant du running-gag de Cliffjumper tout le temps confondu avec Bumblebee, le récit part dans une direction très différentes de ce qui semble au départ être une histoire humoristique. Cliffjumper découvre en effet un secret particulièrement important sur un personnage auréolé d’un certain prestige, et c’est compliqué de gérer les conséquences de ses agissements.

Léger au départ, le récit part ensuite vers une dimension particulièrement sombre tandis que progresse l’intrigue. L’histoire est passionnante, avec une très bonne utilisation des personnages et des rebondissements pas forcément faciles à anticiper.

Le dessin est de son côté très réussi, et lui aussi trompe le lecteur avec un style qui semble plus évoquer un contexte humoristique au départ.



Le lundi c'est librairie ! Transformer Galaxies tome 2Le second récit est quant à lui fort différent, en mettant en scène un personnage confronté à un dilemme : suivre les Reversionistes envers et contre tout, ou prendre en compte le fait que cette faction se livre à des agissements pour le moins discutable.

Il y a une tension certaine dans cette histoire, où nous suivons Gauge qui doit prendre les bonnes décisions tandis que les doutes se multiplient sur leur bien fondé. Le cheminement de Gauge au sein de sa réflexion est bien amené, et nous pouvons bien voir à quel point ses décisions sont complexes à prendre.

L’épisode est très intéressant, avec une intrigue bien trouvée et bien menée. On est vraiment dans un registre radicalement différent de celui du premier récit mais pour autant ce n’est pas du tout moins intéressant.

Le dessin est de son côté très soigné, avec une mise en images très réussie de l’ambiance du récit.

Côté bonus, des galeries d’illustrations complètent le sommaire de l’album.

 

Un excellent album, avec deux histoires très intéressantes dans deux styles différents.


 

C’est tout aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le sommaire de la prochaine chronique est encore en cours d’élaboration, rendez-vous lundi prochain pour voir ce que nous vous réservons !




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x