Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow
Thunder Force
Wonder Woman 1984

Catégories

Le lundi c’est librairie ! #441

Le lundi c'est librairie !


 

Le lundi c’est librairie ! Au programme cette semaine, un album édité chez Hachette Collections : Deathlok – Origines.

 

Deathlok – Origines
Le lundi c'est librairie ! Deathlok origines - juin 2018

Hachette Collections
Collection Marvel Comics, la collection de référence

Juin 2018 – Cartonné

Buckler / Moench / Mantlo / Kraft
Buckler / Pollard / Jones  / Netzer

De l’homme qui jadis s’appelait Luther Manning, il ne reste plus que le monstre biomécanique nommé Deathlok. Après s’être rebellé contre ses créateurs, le justicier cyborg part en croisade contre les militaires corrompus qui gouvernent son monde. Découvrez ici les percutantes prémices du super-héros le plus décalé de l’univers Marvel. Ce volume contient Astonishing Tales 25 à 28, 30 à 36 et Marvel Spotlight 33.

 

Parmi les nombreux albums de la collection Marvel de Hachette Collections, on peut en trouver un consacré à un personnage pas forcément hyper connu : Deathlok.

Les lecteurs de ma génération se souviennent généralement de son apparition face à la Chose dans la saga du Projet Pegasus, ou encore de ses apparition chez Aredit sous le nom de Cyberman (qui ne figurent apparemment pas ici), voici dans cet album les aventures de ce personnage assez particulier.

Création de Rich Buckler, c’est sous la plume de Doug Moench que sévit Deathlok, créature cybernétique anciennement connu sous le nom de Luther Manning dans un futur « proche ». Années 1970 oblige, la mode est à la cybernétique et à la reconstruction des corps brisés pour fabriquer des guerriers. D’ailleurs, d’après l’éditorial le Cyborg de Martin Caidin (le roman des aventures de Steve Austin) est une influence assumée pour la création de Deathlok.

Nous assistons donc à la naissance du cyborg au look atypique, ainsi qu’à ses aventures dans un future guerrier et guère réjouissant. La thématique de la série tourne autour de la quête d’identité de Deathlok ainsi que ses efforts pour redevenir humain. Le ton est âpre, les histoires sont violentes et le personnage est quant à lui particulièrement brutal. Nous ne sommes en effet pas du tout dans du super-héros tout beau et tout lisse mais dans un contexte bien plus violent où tout peut arriver.

Il y a globalement deux parties dans cet album, la seconde étant encore plus étrange du fait de ce qui a été accompli à la fin de la première. Les histoires qui composent cet album sont intéressantes, quoiqu’un peu bavardes par moment. Les différents personnages ont des motivations bien expliquées et souvent pas très reluisantes.

En lisant cet album, on se rend compte que ces épisodes ont non seulement fortement inspiré des relectures postérieures du personnage de Deathlok (comme celle de Charlie Huston) mais aussi d’autres personnages cybernétiques de la pop culture. En effet, il semble évident que le premier film Robocop tire une grande partie de son inspiration de Deathlok pour son concept et même certaines scènes.

A noter que Deathlok fait aussi un crochet par l’univers Marvel « normal » en croisant la route de l’Exorciste, autre personnage atypique de Marvel. L’histoire est là aussi plaisante à lire, une classique rencontre de héros même si pour le coup les héros en question n’ont rien de classique !

Côté dessin, là aussi nous ne sommes pas dans un style tout beau et tout lisse pour le grand nombre ! Tout en restant dans une tonalité forcément plus édulcorée que de nos jours, ces épisodes ont une tonalité plus sombre et violente et n’ont pas si mal vieilli que ça. Certes, certains designs « futuristes » de l’époque peuvent faire sourire un lecteur contemporain, mais il y a une petite patine rétro-futuriste qui est loin d’être désagréable dans ces épisodes.

Un très bon album, qui permet de savourer une bonne dose d’aventures de Deathlok.


 

C’est tout pour aujourd’hui !

Le lundi c’est librairie ! vous donne rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Le programme de la semaine prochaine n’est pas encore arrêté, ce sera la surprise lundi prochain ! 😉




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x