Le lundi c’est librairie ! #420

Le lundi c'est librairie !

 

Le lundi c’est librairie !

Au programme aujourd’hui, un album édité par Urban Comics : Doom Patrol tome 2.

 

Doom Patrol tome 2
Doom Patrol t2 - Février 2020

Urban Comics
Collection Vertigo Essentiels

448 pages – 35€
Février 2020 – Cartonné

Grant Morrison
Richard Case / Collectif

Commander sur Place des libraires
Commander sur Bubble
Commander sur Excalibur Comics

La Doom Patrol poursuit ses pérégrinations dans les recoins les plus obscurs et fascinants de l’univers. L’une des anciennes coéquipières de Robotman et de l’Homme Négatif, Rhéa, sort d’un coma et devient une entité surpuissante perdue dans une guerre entre deux races extraterrestres. Et sur Terre, Danny, une rue douée de conscience, tente d’échapper aux agissements néfastes des agents du N.O.W.H.E.R.E., avec l’aide de son champion, le musculeux Flex Mentallo, super-héros de la plage !
Contenu VO : Contenu : Doom Patrol #35-50

Après un excellent premier tome, voici la suite des aventures de la Doom Patrol !

Toujours sous la plume de Grant Morrison, nous retrouvons donc l’équipe insolite de héros brisés par la vie qui affronte de nouveaux périls et fait des rencontres pour le moins insolites. Qu’il s’agisse de faire front avec Flex Mentallo – dont c’est la première apparition bien avant l’album dont je vous parlais dans une des premières chroniques du lundi – ou Danny la rue douée de conscience, ou d’affronter des ennemis tous plus étranges les uns que les autres, le moins qu’on puisse dire c’est que Doom Patrol ne fait pas les choses à moitié pour nous offrir une lecture hors du commun.

Tout comme dans le premier tome, Grant Morrison entraine le lecteur dans des histoires qui repoussent les limites de « simples » histoires de super-héros. L’expérience de lecture de ce tome est quasi-onirique, l’auteur nous emmenant parfois très loin dans ce qui peut sembler être un délire mais qui s’avère être une écriture redoutablement bien maîtrisée. Car même s’il donne parfois l’impression de partir un peu dans tous les sens, Grant Morrison n’écrit rien au hasard et des choses à premières vue tout à fait anodines peuvent avoir une importance capitale plus loin dans la série.

Les histoires se suivent sans se ressembler, si ce n’est qu’elles sont toutes particulièrement étranges. Ce n’est en effet pas tout les jours que l’on voit un personnage avec un périscope dans le crâne ou une guerre entre deux factions dont le concept est totalement barré. Sans oublier une nouvelle fois un petit tour du côté du dadaïsme, ou même un retour aux racines de la prise de LSD via le fameux vélo d’Albert Hofmann qui semblerait indiquer que l’auteur cherche à transformer la lecture de Doom Patrol en véritable expérience hallucinatoire.

Parfois un peu déroutant du fait de la complexité des concepts en jeu, le tome 2 de Doom Patrol n’en demeure pas moins une lecture passionnante et même fascinante. C’est de même une lecture exigeante, qui mobilise largement l’intellect du lecteur et traite au passage la notion de réalité.

Tout comme dans le premier tome, on retrouve dans cet album des concepts et personnages qui ont nourri la première saison de la série télévisée Doom Patrol. Certes, tout n’a pas été adapté à la lettre comme par exemple le Chasseur de barbes qui est ici beaucoup plus comique qu’à l’écran, mais on retrouve bien ici les racines des aventures télévisées de l’improbable équipe de Grant Morrison. Et ce même si la composition de l’équipe n’est pas tout à fait la même entre la version télévisée et la version papier…

Du côté du dessin,  l’essentiel de l’album est signé Richard Case, et c’est vraiment très réussi. Le style de l’artiste s’affirme de page en page pour retranscrire la pensée complexe de son compère scénariste et les planches sont vraiment très soignées. Ensuite plusieurs artistes se succèdent, on retrouve cette volonté de mettre en images une ambiance de folie mais je trouve que c’est moins abouti que lorsque Richard Case signe les dessins. Cela demeure toutefois très soigné et n’ôte rien au plaisir de lecture de ce second tome !

Côté bonus, le sommaire de l’album est complété par des recherches graphiques de Grant Morrison sur les personnages.

Un excellent album, qui entraine une nouvelle fois le lecteur dans des histoires à l’ambiance très étrange.


C’est tout pour aujourd’hui !

Vu la situation un peu compliquée par les mesures liées au coronavirus covid-19, il est encore trop tôt pour savoir quel(s) titre(s) il y aura dans la prochaine édition de Le lundi c’est librairie ! mais en tout cas il est bien sûr qu’il y aura une chronique lundi prochain ! 🙂




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.