Le lundi c’est librairie ! #42

Le lundi c'est librairie

Aujourd’hui, Le lundi c’est librairie ! va à la fois traiter d’albums récents et d’autres qui le sont moins.

Je vous propose cette semaine de nous intéresser à Shockrockets, Locke & Key t3, Spiderman – Carnage et Queen & Country t5.


ShockRocketsShockrockets : Un bon album très plaisant à lire

Alors que je me trouvais dans un dépôt-vente pour tout autre chose, je suis tombé par hasard sur cet album dont les auteurs m’ont tout de suite attiré le regard : Kurt Busiek et Stuart Immonen. Le pitch me plaisant, j’ai décidé de tenter ma chance et je ne le regrette pas. Il s’agit donc de l’histoire des Shockrockets, une escadrille d’appareils futuristes qui maintiennent l’ordre sur Terre dans un climat de chaos suite à une invasion extra-terrestre avortée. A travers l’initiation de la dernière recrue des Shockrockets, le lecteur apprend au fur et à mesure ce qu’il a à savoir sur cet escadron, l’invasion et ce qui en découle (le procédé est classique mais efficace). Bien que la couverture annonce fièrement que Shockrockets est dans la lignée de Top Gun, l’histoire est bien moins basique que le film en question et s’avère être une histoire très bien fichue et plaisante à lire (même s’il y a une ou deux surprises assez prévisibles). Même si on arrive un peu brutalement dans le récit, tout est fait pour permettre au lecteur de savoir rapidement ce qu’il y a à savoir pour suivre sans soucis. Du côté du dessin, Stuart Immonen livre des planches qui sont fort jolies et qui servent parfaitement le récit.


Locke & KeyLocke & Key t3 : Un troisième tome passionnant

Après une longue attente, nous pouvons enfin connaître la suite des mésaventures de la famille Locke, baignant fortement dans le surnaturel. Après deux excellents albums, est ce que la série continue à être aussi intéressante ? Et bien la réponse est oui. Joe Hill livre une fois de plus des épisodes passionnants, exploitant parfaitement les concepts qu’il a mis en place dès les débuts de la série et dévoile des choses tout en épaississant le mystère autour des étranges clefs qui sont au cœur de l’histoire. Je ne peux pas en dire trop pour ne pas gâcher la surprise, mais il y a vraiment des idées tout simplement excellentes sur ces fameuses clefs. Il n’y a rien à redire sur le scénario,  parfaitement rythmé et proposant un mélange très réussi de mystère, d’émotion et d’action. Du côté du dessin, il n’y a également rien à redire, les planches de Gabriel Rodriguez sont superbes et servent parfaitement le récit. Si vous n’avez pas encore essayé Locke & Key, n’hésitez pas à vous lancer car vous passez véritablement à côté de quelque chose.


Spiderman CarnageSpiderman – Carnage : Une bonne histoire mal servie par son graphisme

Quand on voit le nom de Carnage sur un album, on se doute bien qu’on ne va pas faire dans la dentelle vu que ce personnage ferait presque passer Venom pour un boy-scout. Alors que Carnage avait fini déchiré en deux par Sentry lors de l’évasion du Raft (oui il est comme ça Sentry, quand on le cherche il déchire en deux), cet album permet de relancer le personnage en exploitant son univers (il y a de nombreuses références à Maximum Carnage). Zeb Wells nous propose ici une histoire bien fichue, sous forme de team-up Spiderman/Iron Man, qui permet de réintroduire intelligemment le personnage de Carnage dans l’univers Marvel. Malgré une surprise qui fait plutôt de pétard mouillé (on devine assez tôt où l’auteur veut en venir), il y a pas mal d’idées intéressantes dans ce récit et cela se lit vraiment très bien. Par contre, côté graphisme ce n’est pas aussi réjouissant. Je ne raffole pas du style de Clayton Crain, qui même s’il a pu faire des choses plutôt réussies par le passé nous livre ici des planches qui sont plutôt du niveau de X-Force et dans ma bouche ce n’est pas vraiment un compliment. Le fait que ce soit assez sombre n’est pas dérangeant vu que ça colle bien à l’ambiance, mais les visages des personnages sont plutôt loupés et le rendu en lui-même n’est pas génial. C’est dommage parce que l’histoire méritait un bien meilleur traitement graphique.


Queen & Country 5Queen & Country t5 : Un album tout aussi réussi que les précédents

Dans ce nouvel album de Queen & Country, Greg Rucka délaisse un peu le travail de terrain pour traiter des coulisses du monde de l’espionnage. Alors qu’en effet on s’attarde habituellement plus volontiers sur le travail des agents, il ne faut pas oublier qu’il y se passe des choses à des échelons plus élevés et même si les conflits ne se règlent pas à ce niveau à coups de revolver ce sont tout de même des affrontements violents dans un autre registre. L’auteur montre encore une fois à quel point le monde de l’espionnage est loin de l’image glamour que donnent les histoires de James Bond, avec des intrigues de palais et divers chantages illustrant bien le fait que c’est vraiment un monde particulièrement pourri. Les personnages habituels ne sont cependant pas négligés, Greg Rucka parlant longuement de l’usure psychologique qu’ils connaissent au fil des missions. Tout ceci est en tout cas absolument passionnant (comme les autres tomes d’ailleurs), et il est très difficile de décrocher avant d’avoir lu la dernière page. Du côté du dessin, c’est Mike Hawthorne qui officie sur cet album et son style expressif colle parfaitement à l’histoire. Queen & Country est vraiment une très bonne série que je suis très content d’avoir découvert ! 🙂


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La semaine prochaine, je vous proposerai un Le lundi c’est librairie ! spécial Angoulême avec la chronique de quatre albums qui seront vendus sur place en avant-première.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

8 réponses à Le lundi c’est librairie ! #42

  1. Surfer dit :

    Pour Carnage, j’ai été agréablement surpris. Bonne histoire malgré le retour un peu facile du perso. Effectivement beaucoup de références à maximum carnage. Concernant le graphisme, le style ultra réalise et digitalisé de Crain n’est pas non plus ma tasse de thé mais ne me rebute pas pour autant. Et dans le fond il est tout de même assez agréable sur ce type de personnages (Symbiotes et Armures sophistiquées)
    On ne peut pas renier le travail impressionnant de l’artiste. Un peu moins détaillé que ses prestations sur Ghost Rider mais avec une meilleure lisibilité.
    Pour les visages, disons que pour les gros plan c’est plutôt réussi et un peu moins pour les arrière plan.
    En relation aux sorties librairie du mois, je déconseille vivement le wolverine: Contagion que j’ai failli foutre à la poubelle par dépit. Jamais notre mutant griffu ne sera tombé aussi bas.
    Bonne surprise pour le Watchmen de Urban Comics. La version du chef d’œuvre que j’espérais.

    • mdata dit :

      @Surfer : Je ne ne renie pas mais j’accroche pas à son style 😉

      Pour Wolverine je ne suis pas surpris, je suis content d’avoir fait l’impasse.

  2. Adam Warlock dit :

    Locke & Key a de + en + bonne presse.J’

  3. Adam Warlock dit :

    oups,mauvaise manip.Je continue:j’aimerais bien tenter mais pas les moyens en ce moment.Sans parler de tout ce qui sort entre Pnini et Urban.Et puis,il y a Fear Agent de Remender qui me fait de l’oeil.Ah lalala…dur dur la vie de lecteur de comics quand on n’a pas de sous 🙁

    • mdata dit :

      @Adam Warlock : Les comics sont un loisir fort onéreux en effet 🙁

    • Machin dit :

      @Adam Warlock, N’ayant pas non plus de bourse extensible, je dois aussi faire des choix et de mon côté c’est vite vu : un tome de Locke and Key vaut largement tout le kiosque Marvel du mois… Kiosque qui est devenu pour moi une variable d’ajustement quand sort un tome de Unwritten, de Walking Dead ou Locke and Key que de mon côté je ne louperai pas. Mais je suis conscient que ce choix est très subjectif ! 🙂

      Un petit hors sujet, mais comme je suis très emballé… Ce mois-ci j’ai été littéralement soufflé par l’édition de Watchmen d’Urban Comics. De nombreux sites, ne se basant que sur des a priori, ne voyaient pas l’utilité d’une nouvelle édition de ce comics… Et bien, en jugeant sur pièce, il n’y a pas photo entre les différentes éditions plus ou moins disponibles… Celle d’Urban Comics reprend la meilleure traduction dans un écrin en tout point magnifique (couleurs, papiers, bonus, etc.) avec un prix sincèrement compétitif face à ce que fait la concurrence. Chapeau à Urban Comics et pour ceux qui n’ont pas encore lu ce bouquin, c’est franchement une aubaine (après l’effort monétaire est tout même un peu sec pour ceux qui ont déjà une autre édition… Donc c’est à voir en fonction des moyens de chacun) ! J’espère que cette sortie est représentative du travail que fournira Urban Comics pour le futur (même si politique du cartonné aidant, je serai sélectif). Si c’est le cas, on sera verni. Mais wait and see !

  4. pacclerouge dit :

    Vu vos avis dithyrambiques sur Lock and Key, je pense que je vais rajouter les trois tomes dans les rayons de la librairie, en attendant de les prendre moi-même.

  5. Ping :Le lundi c'est librairie ! #43, les comics et leur univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.