La Ligue de Justice 6

Comme quand j'étais môme

Après avoir évoqué un dernier album X-Men la semaine dernière, Comme quand j’étais môme… change totalement de thématique pour cette semaine en allant voir ce qui se passe du côté de chez DC.

La Ligue de Justice 6 a été édité en septembre 1983 par Aredit et contient des récits signés Gerry Conway & George Perez, Paul Kupperberg & Dan Spiegle et Paul Levitz & Joe Staton.

Ligue de Justice 6 : Tornades en furie

 

Septembre 1983…Cela faisait déjà un peu plus d’un an que j’avais sauté à pieds joints dans le monde merveilleux des sauveurs de la planète en collant moulant mais même si je commençais à connaitre de mieux en mieux les héros de Tonton Stan (d’ailleurs je pensais qu’il dirigeait encore Marvel à l’époque !) du côté de DC je n’y connaissais pas grand chose. J’ai donc lu ce magazine, trouvé tout à fait par hasard, et ait particulièrement aimé ces aventures où je découvrais plein de choses sur ces héros différents de ceux dont je suivais les aventures avec assiduité…J’avais été particulièrement scotché par celui sur le Dr Fate, mais les autres m’avaient ébloui et même si je n’avais pas eu trop l’occasion de poursuivre dans cette voie (hormis quelques pocket de temps en temps en périodes de soldes) j’en ai toujours gardé un bon souvenir.

La Ligue de Justice – Tornades en furie (Conway / Perez)

Dans cet épisode, Gerry Conway confronte la JLA à une menace d’ampleur sans que le groupe ne soupçonne qu’il s’agit d’un de ses membres. C’est en effet dans cet épisode que l’on apprend le secret de Red Tornado, créature vivante doublée d’un alter-ego démoniaque et piégée dans le corps de l’androïde. Le récit est classique mais efficace, utilisant très bien le personnage de Firestorm qui doit apprendre à surmonter son statut de « petit dernier » du groupe pour sauver ses équipiers.

Du côté des dessins, c’est un régal de retrouver des jolies planches de George Perez.

Zatanna – Un après-midi de chien (Kupperberg / Spiegle)

Histoire de souffler un peu, voici un épisode un peu plus léger. Paul Kupperberg met en effet en scène la charmante Zatanna dans une petite histoire sans prétention où elle aide une jeune fille à retrouver son chien. Pas de grandes causes à défendre ou de galaxie à sauver donc, juste du super héroïsme de proximité mais cela n’en est pas moins une petite histoire distrayante qui se lit bien.

Du côté du graphisme, les planches de Dan Spiegle sont plutôt jolies.

La Ligue de Justice – La vie est un jeu truqué (Conway / Perez)

Nouvel épisode de la JLA, une nouvelle fois mise en grand danger sous la plume de Gerry Conway. Cet épisode est tout simplement excellent, obligeant les membres à dépasser leurs faiblesses induites par un adversaire redoutable pour l’affronter. Ca c’est du super héros à l’ancienne comme je l’aime ! 🙂 (et en plus le roster de l’équipe est carrément intéressant).

Du côté du dessin, une nouvelle fois la magie de George Perez opère sur de bien belles planches !

Les origines secrètes du Dr Fate – Immortelle destinée (Levitz / Staton)

Pour conclure la revue, voici un épisode qui n’est pas bien gai. Paul Levitz nous raconte en effet les origines du Dr Fate, à travers le journal de la femme de Kent Nelson. C’est un épisode efficace, qui permet en quelques pages à un novice total de faire connaissance avec le personnage et son univers et de mesurer le fardeau de celui qui remplit cette mission.

Du côté du dessin, les planches de Joe Staton sont classiques mais efficaces.

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

Une réponse à La Ligue de Justice 6

  1. ma version préférée de al ligue (même devant la Giffen/Dematteis/Maguire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.