« Hausse des prix » : ce qui s’est passé

Panini

La fameuse « hausse de prix » sur les revues Panini a fait pas mal de bruit aujourd’hui. Après le démenti officiel de Panini sur une nouvelle augmentation des prix, je vous propose une explication sur ce qu’il s’est passé.

Le nœud du problème vient de l’augmentation anticipée des prix par Panini en janvier . La société DILICOM,qui a pour mission de faciliter le développement des Echanges de Données Informatisées (EDI) dans le secteur commercial du livre, a collecté les nouveaux tarifs après des distributeurs pour mettre à jour sa base de données, qui est utilisée par les libraires. Parmi ces distributeurs figure Makassar, qui s’occupe entre autres des revues Panini en librairies spécialisées (donc les comic shops). Makassar a dit que tous les prix augmentaient de 0.10€ sauf les fascicules depuis janvier, et par erreur DILICOM a augmenté tous les prix de Makassar, y compris tous ceux qui ne devaient pas bouger.

Du coup, Makassar et DILICOM travaillent de concert depuis lundi pour tout remettre à plat. Normalement, la situation devrait revenir à la normale d’ici 48h. Il y a en effet des milliers de titres à revoir (il n’y a pas que les comics qui ont été touchés) et cela prend du temps.

Donc il est bel et bien confirmé qu’il s’agit d’une erreur et Panini n’est pas responsable de ce cafouillage.

Je vous conseille d’être vigilants en achetant vos revues en librairie spécialisée ces jours-ci. Les libraires n’ont pas tous appliqué automatiquement la hausse (par exemple Pulp’s avait conservé le bon prix), donc vérifiez bien que vous payez ce qui correspond au prix indiqué sur la couverture (au pire si vous avez affaire à quelqu’un d’obtus, montrez lui cet article).

Un grand merci à Laurent de la librairie Apo’K’Lyps qui a eu la gentillesse de m’expliquer tout ceci de façon très détaillée.

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics.

23 réponses à « Hausse des prix » : ce qui s’est passé

  1. Courge dit :

    Dans la grotte qui me sert de tête il me semblait bien que dans tous les cas, le prix indiqué faisait foie.

  2. Adama dit :

    Alors … lorsqu » il y’ a un prix affiché sur un produit et le prix obtenu après « scannage  » ne correspond pas , c’est le prix étant sur le produit qui est prit en compte ! du moins c’est comme cela que nous faisons là où je bosse ! ce qui est logique en même temps !

    • mdata dit :

      @Adama : Nous sommes d’accord, mais j’avais juste un doute sur le fait que cela soit aussi valable pour les livres 🙂

      • @mdata, En effet, selon la loi, le prix à payer est bien celui inscrit sur le produit. Même pour le livre. En revanche, une exception a été faite en ce qui concerne le livre et exclusivement en raison du changement de TVA. Une affiche explicative à destination des clients a été éditée par le ministère de la culture et de la communication. Elle doit être affichée en librairie. En revanche en ce qui concerne les fascicules, il est vrai que le prix n’avait pas à augmenter à nouveau au 1er avril. Les librairies utilisant des codes génériques pour ces produits un peu à part n’ont pas eu ce problème d’augmentation.

        • mdata dit :

          @L’Art En Bulles Nantes : Merci pour ce complément d’informations fort instructif.

          Les codes génériques, ce sont les codes barre en couverture ? (il me semble que ce sont les mêmes d’un mois à l’autre alors que celui de l’intérieur est un ISBN)

          • @mdata, Oui c’est ça. Ce sont les fiches articles, identifiées par l’isbn qui ont été mises à jour par erreur. Alors qu’avec le code générique (celui de la couv, ou un autre généré par le logiciel), c’est une fiche créée par le libraire dans laquelle il indique lui même le prix de vente publique (indiqué sur la couv). Voilà pour les détails techniques. Je n’ai pas eu ce problème de hausse de prix. Les joies et les déboires de l’informatique.

    • Adama dit :

      D’ ailleurs maintenant les prix ne sont plus directement imprimés sur les livres ! c’est mieux pour les  » cadeaux  » , mais perso j’ aimais bien de voir le prix ^^

      Mdata ?? tu as oublié un S à Hausse ! ou alors c’est un jeu de mots ??
       » ose des prix  » ?? ^^

      • mdata dit :

        @Adama : Moi aussi, j’ai horreur des étiquettes de prix sur les livres 🙂

        Merci de m’avoir signalé mon ignoble faute de frappe 🙂

  3. JN dit :

    Perso, ce que je n’ai toujours pas compris, c’est pourquoi Panini a modifié ses prix dès janvier, c’est légal d’avoir fait ça alors que l’augmentation de TVA était fixée au 1er avril ?

    • mdata dit :

      @JN : En fait il y a eu un souci de planning. Lorsque la hausse de TVA a été annoncée en 2011, Panini a réagi immédiatement car il était temps de préparer et imprimer les premiers titres de janvier. Du coup lorsqu’il a été annoncé que la hausse de TVA était repoussée au 1er avril, il était trop tard car les titres en questions étaient déjà prêts et imprimés.

      Du coup la hausse de prix de janvier, étudiée partiellement pour absorber le coût de la TVA (j’ai bien dit partiellement) est restée effective, ce qui effectivement a boosté la marge de Panini sur 3 mois (objectivement je pense que cela aurait été un bordel sans nom de rebaisser les prix pour février/mars et les remonter pour avril).

      Au 1er avril, qu’est ce qui se passe ? La hausse de TVA est effective. Il y a alors obligation légale de choisir entre deux options :

      – Ne rien faire et donc rogner sur ses marges
      – Répercuter le prix et donc conserver ses marges

      Panini ayant déjà augmenté le prix en janvier, il ne fallait rien toucher en avril puisque le prix correspond donc au scénario numéro 2.

      Mais bon c’est un peu parti dans le mur…

    • Ezrea dit :

      @JN, Faut pas se leurrer si Panini a fait sa hausse des prix dès Janvier c’est pour gratter un peu plus d’argent aux lecteurs tout en faisant le saint le jour de l’augmentation en disant que les prix resteront comme ils sont maintenant et que si on paye plus cher ils rejettent la faute aux libraires, ce qui se passe, sauf qu’ils se sont engraissés sur trois mois alors qu’ils auraient pu faire comme tout le monde attendre le jour J. C’est petit je sais mais pas étonnant.

      PS: c’est sous entendu comme propos mais ça me paraît fortement probable comme réponse.

      • mdata dit :

        @Ezrea : Voir la réponse que j’ai faite à JN sur les délais d’impression qui ont fait que la hausse a été répercutée dès janvier.

        Après je ne veux pas du tout jouer l’avocat de Panini, je suis même en première ligne pour signaler quand un truc ne va pas mais pour le coup le cafouillage de cette semaine n’est pas de leur fait…

        (mais on peut méditer sur le fait que l’éditeur a une tellement mauvaise image que le moindre souci leur est immédiatement mis sur le dos)

        • Ezrea dit :

          @mdata, J’ai un peu de mal à gober ça, les autres éditeurs ont eu les mêmes contraintes et pourtant à ma connaissance Panini est le seul a avoir fait tourner ces rotatives trop tôt pour faire marche arrière.

          (Pour ce qui est de la mauvaise image il la soigne c’est pour cela quelle est persistante dans le cœur des lecteurs. Je ne peux que souhaiter qu’un jour Marvel trouve ce que Urban est à DC)

          • mdata dit :

            @Ezrea : C’est pourtant ce qui s’est passé… Il y a aussi le fait que d’autres éditeurs ont absorbé la hausse de TVA sur leurs marges, ou alors utilisent des codes sur leurs titres donc n’ont pas de soucis d’impression (ce que Panini fait maintenant avec sa librairie d’ailleurs).

  4. Kal_El dit :

    Non mais ils s’en fichent…

  5. Jobillo dit :

    Mais le prix des livres (pas les revues) va t’il augmenter du coup de la hausse de la TVA. Parce que, de mémoire, Panini a aussi augmenté le prix de ses livres.

  6. Jobillo dit :

    Mon libraire m’a appliqué la hausse de la TVA des revues d’avil reçues fin mars pour le motif tout à fait justifié que Makassar lui a facturé avec un taux à 5,5%. Les explications de Panini n’ont rien changé.

    • mdata dit :

      @Jobillo : Pas glop 🙁 Je pense du coup qu’il vaudrait mieux différer les achats le temps que tout ceci retrouve un cours normal…

      En tout cas mon libraire, à qui j’ai expliqué tout ceci, m’a du coup fait le bon prix séance tenante.

  7. Ping :Avril 2012 (3), les comics et leur univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.