Bilan de mai (1)

Marvel Stars 4

Ce mois-ci, les premiers titres du mois de mai sont arrivés de façon particulièrement précoce, ce qui fait que ce premier bilan mensuel arrive peu de temps après le dernier bilan du mois d’avril.

Sans plus attendre, penchons-nous sur cette première fournée du mois.

Marvel Heroes 4

Du côté d’Avengers, la situation s’améliore sans non plus permettre que l’on pousse un soupir de soulagement. J’ai en effet déploré le mois dernier la qualité de cette nouvelle série de Bendis et Romita Jr, ce mois-ci c’est un peu mieux. Le récit se lit en effet assez bien, avec des péripéties plutôt bien fichues et un cliffhanger à faire hurler de frustration un moine Tibétain…mais il manque un petit quelque chose, le petit truc qui fait le charme des Vengeurs, et c’est dommage. Du côté du dessin, Romita Jr cachetonne, ce qui reste tout de même au-dessus de certains artistes (un mauvais dessin de Romita Jr étant toujours meilleur qu’un bon de certains dessinateurs) mais il n’y a pas de quoi crier au génie. On passe ensuite à Thor, toujours aux prises avec les Dises. Le récit est intéressant, un peu long mais plaisant tout de même. Quant au dessin, il est très correct. En troisième position du magasine, on retrouve le Hulk de Loeb, avec l’événement annoncé par le joli macaron de la couverture : les origines de Rhulk. J’ai dit événement ? En fait non, parce que bon je ne pense pas être le seul à me ficher totalement des origines de Rhulk vu la façon de Loeb d’avoir rendu le personnage totalement inintéressant au fil des épisodes (les mystérieux mystères, ça va bien cinq minutes). On assiste donc à la première partie des événements qui ont mené à la naissance du Hulk rouge, toujours écrits par l’inimitable (heureusement) Jeph Loeb, et bon, personnellement j’ai oublié l’épisode juste après sa lecture. Le dessin, signé par plusieurs artistes ( et non des moindres) est plutôt sympa par contre. Pour finir, nous retrouvons Avengers Academy, en plein crossover avec les Thunderbolts. Cet épisode confirme le bien que je pense de la série, c’est bien écrit et très intéressant. Quant au dessin, il est juste correct mais ne dessert pas du tout l’histoire. Il fut un temps où Initiative était la série que je préférais dans le magazine, désormais c’est Avengers Academy.

Marvel Icons 4

Ce mois-ci, l’arc magique des New Avengers se poursuit, avec plus ou moins de bonheur. Bien qu’ayant des passages très intéressants, il y a quelques lourdeurs (la Bendis touch avec des vannes débiles, que je supporte décidément de moins en moins) qui plombent le récit. Mais globalement les passages intéressants dont je parlais relèvent le niveau et rendent la lecture plutôt agréable. De plus le dessin de Stuart Immonen est particulièrement réussi et contribue lui aussi à tirer l’épisode vers le haut. On continue ensuite avec Iron Man, dans un épisode tout aussi mou du genou que le précédent. Bon sang que le rythme est lent ! A côté de cet arc, les arcs les plus lents de Captain America semblent avoir été sponsorisés par Red Bull ! On apprend deux ou trois petits trucs, mais je reste convaincu que l’arc aurait pu être beaucoup plus court (et il n’est pas fini !). Du côté du dessin, Larroca est en chute libre et j’ai trouvé les planches de ce mois-ci plutôt loupées. Petit détail tiens : Fraction et Larroca auraient dû réviser leur Iron Man pour ne pas mélanger les deux personnages de Miss Williams (première secrétaire de Tony Stark lors du retour de Michelinie sur le titre) et Mme Arbogast (la seule, l’unique) car à la fois sur le plan du scénario et du dessin il me semble qu’il y a eu confusion entre les deux. Du côté de Captain America, l’épisode de ce mois-ci est plutôt bien fichu. J’aime bien le principe de manipulation mentale employé ici (ce qui fait qu’on est baladés en même temps que Bucky), ainsi que l’idée de continuer à exploiter son passé guère reluisant. Du côté du dessin, c’est correct mais sans non plus donner envie de sauter au plafond. Pour finir, on retrouve les Fantastiques de Hickman et Eaglesham, et c’est encore une fois particulièrement agréable à lire. Rien à redire, on retrouve des Fantastiques comme on les aime, et ce nouvel arc me semble fort intéressant. Voilà une bonne série pour finir le magazine avec le sourire ! 🙂

Marvel Stars 4

Pour ouvrir le bal, commençons avec un épisode de Secret Avengers que personnellement j’attendais depuis longtemps vu que sa couverture m’a particulièrement tapé dans l’œil. Bien que cette série soit généralement assez décriée, je continue à la trouver intéressante. Je déplore juste ce mois-ci qu’une certaine baston (devinée avec la couverture) ne soit pas plus spectaculaire, mais cela reste tout de même d’un bon niveau. L’équipe secrète marche plutôt pas mal et j’ai hâte de voir comment tout ceci va tourner. Du point de vue du dessin, les planches de Deodato sont assez réussies et servent plutôt bien l’histoire. On passe ensuite au Hulk de Pak, et là on boxe carrément dans une autre catégorie que le Hulk de Loeb. L’épisode est d’une efficacité redoutable, mêlant juste ce qu’il faut d’action, de tension, d’émotion…du très bon Hulk avec un final éblouissant ! Du côté du dessin, c’est très bon et très agréable à regarder. Difficile de passer derrière un tel épisode, mais les Thunderbolts réussissent néanmoins à relever le défi avec un épisode passionnant. Bien que faisant partie d’un crossover avec Avengers Academy, l’épisode est tout à fait lisible tout seul et se lit vraiment très bien (même si la lecture d’Avengers Academy permet de saisir tous les tenants et aboutissants du récit). Je regrette juste, histoire de pinailler un brin, que cela fasse un peu redite de l’évasion du Raft par certains aspects. Du côté du dessin, rien à redire, c’est vraiment réussi. Pour conclure, l’arc des Secret Warriors se termine, et le moins qu’on puisse dire, c’est que Hickman ne fait pas dans la dentelle ! Le pugilat annoncé dans les premiers épisodes à lieu, et ça prend aux tripes. Un très bon épisode, bien écrit et bien dessiné, pour conclure brillamment un très bon arc.

Spiderman 136

Pour commencer le magazine, nous reprenons une dose d’Astonishing Spiderman & Wolverine, et quelle dose ! Non seulement l’histoire est toujours aussi passionnante, mais en plus nous commençons à en savoir un peu plus sur le pourquoi du comment du récit (car il faut bien avouer que jusque là l’auteur nous a autant baladés que les personnages) et les perspectives sont alléchantes. Du côté du dessin, rien à redire, c’est vraiment très réussi ! Avant d’entrer dans le vif du sujet, à savoir les épisodes consacrés au Lézard, nous avons droit à une histoire autour du nouveau Scorpion plutôt réussie (Van Lente/Maleev sont inspirés) et à un bouche-trou très largement dispensable (Waid et Nauck le sont nettement moins), qui fait un peu tâche en pleine opération Flash Forward. Ensuite c’est au tour du Lézard de venir faire son show. Le prologue est plutôt réussi, avec un dessin très inhabituel mais loin d’être vilain et un pitch qui tient la route. Quant à l’épisode qui ferme le magazine, toujours avec le Lézard, il est bien écrit et bien dessiné. Il n’a qu’un seul défaut : être à suivre !

Wolverine 208

Victoire ! Normalement, si personne ne touche à ce que Daniel Way a écrit (y compris lui-même), nous sommes débarrassés de Romulus pour un moment ! Mais c’est bien la seule qualité de l’épisode qui clôt cet arc poussif, inintéressant au possible et contenant en plus des couacs dans le récit (et le facteur guérisseur de Daken alors ?). Le dessin par contre est assez plaisant, ce qui remonte un peu le niveau. Le second épisode par contre est beaucoup plus réussi, un voyage déroutant au fin fond de la psyché torturée de Logan. Le lecteur est tout autant désorienté que le mutant griffu, et le cliffhanger donne envie de savoir rapidement de quoi il retourne là dedans. Du côté du dessin, les planches sont aussi réussies que dans l’épisode précédent, ce dont je ne me plains pas…

X-Men 3

Ce mois-ci nous retrouvons de nouveau nos mutants préférés en plein chaos sur fond de Second Coming, avec encore une fois les épisodes de Uncanny X-Men, New Mutants et X-Men Legacy qui s’enchaînent impeccablement (je pense pouvoir affirmer qu’en terme de construction ce crossover est un modèle du genre). La qualité est toujours au rendez-vous de Second Coming, qui conserve son titre de meilleure histoire des X-Men depuis bien longtemps. Du côté du dessin, l’alternance de style des différents artistes ajoute un peu de variété à Second Coming, les différents niveaux s’équilibrent pour former un tout de bonne qualité. A noter que Terry Dodson signe les plus belles planches ce mois-ci, avec cette fois des visages féminins nettement plus réussis. Pour finir, nous avons encore droit à  trois épisodes de Nation X : le premier (Armor/Danger) et le dernier (Jeffries/Diamond Lil) sont plutôt agréables à lire (bien que dispensables), par contre celui du milieu (Magie et le petit bonhomme vert dont le nom m’échappe) est vraiment très moyen.

X-Men Universe 3

L’épisode de X Force qui ouvre les hostilités ce mois-ci est spécial à pour plusieurs raisons : c’est le dernier de la série, et la fin du voyage pour un personnage important de l’univers mutant. Comme le reste de Second Coming, cet épisode est bien fait et même si la menace semble écartée (à confirmer le mois prochain avec la conclusion du crossover) le final ouvre des perspectives très intéressantes sur le personnage de Hope. Du côté du dessin, c’est plus que correct et les planches où le personnage cité plus haut tire sa révérence sont touchante (non j’ai pas pleuré :p). Du côté de X Factor, Peter David parvient toujours à mener sa barque avec ses propres intrigues sans pour autant négliger le cahier des charges imposé par le background mutant et le cocktail est toujours aussi détonnant. Du point de vue du dessin par contre c’est un peu moins bon ce mois-ci, mais rien de catastrophique non plus. Pour finir, nous avons droit à deux épisodes non pas de Nation X mais de Hellbound, une mini-série centrée autour du sauvetage de Magie. Je suis assez mitigé sur ces deux épisodes : l’histoire est plutôt pas mal et le dessin plutôt correct…mais…ça fait vraiment redite. Magie, les Limbes, Pixie, S’ym, etc…c’est un peu réchauffé tout ça. Ca se lit plutôt bien, mais pas de quoi sauter au plafond non plus.

En conclusion…

Cette première fournée est d’un bon niveau, les bons titres relevant sérieusement la moyenne par rapport aux autres titres.

Second Coming aura réussi à tenir la longueur avec des épisodes d’un très bon niveau, il ne reste qu’à espérer que la conclusion du mois prochain ne plombera pas tout.

Du côté des séries Heroes le niveau est plutôt bon, même si New Avengers, Iron Man et Avengers font un peu tâche par rapport notamment à Thunderbolts ou Avengers Academy. Et du côté des Hulkeries, la série de Greg Pak colle une raclée monumentale à celle de Jeph Loeb… 🙂

Rendez-vous un peu plus tard dans le mois pour les autres parutions de mai…

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

4 réponses à Bilan de mai (1)

  1. pacclerouge dit :

    Suivant Heroes et Stars, je suis vraiment d’accord avec toi. Particulièrement avec Hulk, où Pak est un cran largement au-dessus de Loeb. Mais ce n’est pas trop étonnant venant du meilleur scénariste de tous les temps sur Hulk (avis 100% subjectif j’en conviens), et qui a compris quelle était la quintessence bourrine et héroïque du monstre vert. Avec Planet Hulk et WWH, il proposait un Hulk qui allait bien au-delà du simple « Hulk is strongest there is », voire de la modernisation récurrente du Dr Jekyll et Mister Hyde, en mêlant du Conan, du Gladiator, ce qui se retrouvait autant dans son Skaar (surtout dans le look, moins dans l’attitude). Bref, on le sent amoureux du personnage alors que Loeb en a rien à foutre, et j’attends vraiment de voir comment il va réussir son affrontement Hulk/Skaar, sachant que c’est généralement assez casse-gueule le truc père/fils. De là à penser que pour les crossover Fall of the Hulks et World War Hulks, on a vite fait appel à Pak pour limiter la casse de Loeb, il n’y a qu’un pas que je franchirais allègrement.

    Concernant Romita Jr, je trouve quand même qu’il tire sur la corde de l’acceptable. Que son dessin ne soit pas dans les standards modernes, ok, mais clairement on sent qu’il est capable de mieux. Si toutes ses planches pouvaient être du niveau de sa couv’ de Stark vieilli (vraiment belle), ça serait pas mal. Après, Bendis, c’est vraiment pas le scénariste du siècle (j’ai lu hier son Secret Invasion, et on retrouve les mêmes travers). Mais c’est pas désagréable, c’est juste trop rapide et saccadé dans le rythme.

    Je te suis aussi pour Secret Avengers, qui est quand même vachement agréable à lire. Pour le coup, le rythme est très bien dosé, et cette dernière fight avait pas mal d’allure.

    Par contre je ne suis pas aussi enthousiaste sur Vengers Academy, car je vois pas très bien ce qu’on va faire de ces nouveaux héros pas super utiles, ni à (l’exception deux héroïnes) très intéressants. Faut dire aussi que Vif-Argent et Pym n’ont jamais été mes personnages préférés. Et Justice et Speedball ne sont pas au top du charisme. Seule Walkyrie m’a arraché quelques sourires avec ses allusions salaces sur tonalité de détachement asgardien. En tout cas je trouve Thunderbolts plus aboutis, notamment dans ce dernier crossover.

    bref, deux mags qui restent au final très plaisants à lire, même si Stars prend régulièrement le dessus sur Heroes.

  2. mdata dit :

    Désolé d’avoir répondu tardivement, ton commentaire est très intéressant 🙂

    Concernant Avengers Academy il est clair qu’on ne sait pas encore ce que vont devenir ces nouveaux héros, mais je trouve le concept assez intéressant. Alors qu’Initiative mettait l’accent sur le côté positif de « Engagez vous pour devenir les héros de demain », là on a des jeunes particulièrement fracassés par ce qu’ils sont vécu et que les Vengeurs redoutent. Après c’est vrai que les personnages connus qui les entourent ne sont pas des pointures, mais je trouve qu’ils sont plutôt intéressants. Mais bon tout est affaire de goûts aussi 🙂

    Pour Romita Jr oui je suis d’accord sur le fait qu’il tire sur la corde. Mais même quand il livre des planches bâclées je le trouve bien meilleur que d’autres dessinateurs qui s’appliquent (je ne donne pas de noms pour ne pas troller ;)).

    Je partage en tout cas ton avis sur Greg Pak, qui livre un boulot de bonne facture sur tout ce qui touche à Hulk. Je me rappelle encore des hurlements outragés de certains sur WWH, qui regrettaient que cela soit du bourrin pur et dur. Mais pourtant qu’est ce que qu’on pouvait attendre d’autre d’un Hulk qui revient de l’espace avec la rage ? 🙂

  3. pacclerouge dit :

    J’avais juste deux remarques :
    – Je me rappelle dans une de tes dernières critiques sur le Marvel Universe, qu’il y avaient des allusions un peu datées sur les Vengeurs (puissants ou je ne sais plus). Et je me demandais si ça ne faisait pas un peu écho au dialogue Vif-Argent/Finesse (Marvel Heroes 3), et son rôle occulte dans la guerre contre les Skrulls.
    – Pak a quelque part bouclé la boucle de WWH, et de belle manière. Les dernières cases qui clôturent le crossover montrent Banner se transformant et demandant à Stark de le stopper, et là dans le dernier Marvel Stars, c’est un peu la même mise en scène mais Banner acceptant et revendiquant sa transformation. C’est justement ce caractère héroïque, sacrificiel que Pak a réellement mis en avant, en plus du caractère bourrin du perso (mais bon, potentiellement c’est le héros le plus puissant de l’univers en dehors des personnages cosmiques). De toute façon, j’ai toujours été partisan du Hulk raisonnant et pas une version débile de Tarzan. J’espère donc que dans le prochain mag’, on verra le Hulk parler comme dans Planet Hulk ou WWH. Ce qui peut poser des problèmes avec la manière dont Loeb a lui-même scénarisé le personnage.

  4. mdata dit :

    – Oui ce n’est pas sans rapport. Finalement tout le monde va savoir que Pietro est un gros menteur 🙂

    – C’est clair que faire des récits de qualité en composant avec les étrons de Loeb…c’est pas gagné ! 🙁 En tout cas j’ai beaucoup aimé l’hommage à l’iconographie classique de la première transformation de Hulk (le gros plan juste avant la transformation), c’est très joliment mis en images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.