Bilan de décembre (2)

Vu la taille de la première fournée de fascicules, il ne reste plus grand chose à se mettre sous la dent pour ce second bilan de décembre. Allons-y pour l’ultime bilan de l’année…

Dark Reign Saga 1

Un nouveau titre ce mois-ci, consacré au retour d’Oiseau Moqueur dans l’univers Marvel. L’exercice est périlleux, car la mort de l’héroïne et divers évènements qui se sont passés depuis laissaient peu de lattitude à son retour, surtout dans le cadre d’un remplacement par un Skrull (même Mephisto n’y a vu que du feu, trop balèzes les Skrulls). La mini-série est très agréable à lire, même si le dessin est parfois un peu limite. Les péripéties d’Oiseau Moqueur et de Ronin/Oeil de Faucon se lisent très bien, dans une ambiance agréable d’aventures assez Bondesques. Et mon petit côté midinette a apprécié de les revoir ensemble 😉

DC Universe 53

On commence par un épisode assez compliqué de JSA, où Geoff Johns se dépêtre tant bien que mal dans le magma scénaristique engendré par les revirements éditoriaux de DC (Crisis on Infinite Earths et Infinite Crisis). C’est pas mal du tout, un peu complexe (sauf pour les pros en DC mais ce n’est pas mon cas) et bien dessiné. On continue avec Johns et l’épilogue des origines de Green Lantern revues et corrigées. C’est presque lassant de dire la même chose à chaque épisode mais c’est toujours aussi bon. L’histoire tient très bien la route et le dessin est très bon, que demande le peuple ? On passe ensuite à une nouvelle histoire dans le contexte de Final Crisis, avec les Red Lanterns. C’est du cosmique, on aime ou pas mais moi j’aime (et le dessin est très bon également). On finit ensuite par JLA, où l’arc sur Vixen se termine assez laborieusement. Le thème des versions alternatives des personnages a été vu et revu, et franchement là c’est loin d’être passionnant. Bon, il faut dire aussi que pour passer derrière les deux épisodes de Green Lantern, il aurait fallu du lourd et là c’est  pas vraiment le cas.

Spiderman 119

Les deux premiers épisodes d’Amazing Spiderman qui ouvrent le bal ce mois-ci m’ont plu à plus d’un titre. Déjà c’est du bon Spiderman comme je l’aime, bien écrit et bien dessiné comme à la « grande époque » de Strange/Nova. Et en plus on sent que c’est un peu le début de la fin pour l’ignoble bidouille de One More Day. Dans cet épisode, on trouve en effet des éléments plus réalistes sur le gros reset infligé à l’univers de Spiderman suite à son pacte Satanique (notamment sur tout ce qui touche à Harry Osborn), nettement plus crédibles que le « It’s magic » de Quesada. On trouve aussi quelques éléments qui me laissent penser qu’une issue de secours « innocentant » Mephisto se profile à l’horizon. L’avenir me dira si j’ai raison, en tout cas si c’est le cas ça me ferait plaisir 😉 On passe ensuite à un épisode assez sympa sur la relation d’amitié entre Peter Parker et Betty Brant, qui se lit très bien.Par contre les deux petites histoires de la fin sont vraiment des bouche-trous et sont assez nulles, n’ayons pas peur des mots. Heureusement que les 3 épisodes d’Amazing étaient vraiment bien !

Ultimate Spiderman 70

Et voilà, encore une page qui se tourne avec le tout dernier numéro d’Ultimate Spiderman après un peu plus de 8 ans d’existence. Outre l’inévitable sentiment de nostalgie ressenti face à la fin d’une série que j’apprécie énormément, j’ai beaucoup aimé ces deux épisodes. Encore une fois, Bendis nous montre qu’on peut dépeindre une atmosphère apocalyptique sans pour autant faire dans le gros gore qui tâche. C’est très bon, l’atmosphère d’angoisse face à cette situation hors du commun est parfaitement bien rendue et on dévore ces épisodes plus qu’on ne les lit. Du côté du dessin, Immonen est toujours aussi bon et je me dis qu’il va falloir que Lafuente soit particulièrement bon pour passer derrière celui qui a réussi à éclipser Bagley en deux temps trois mouvements. A noter que le second épisode est en « nuff said », à savoir sans un seul dialogue mais le talent d’Imonnen rend les planches tout à fait compréhensibles.

X-Men 155

Ce mois-ci, on commence par un épisode spécial, tiré de Swords of the Bradocks et faisant donc suite à l’inédit – chez nous – Die by the Sword. Quand je lis cet épisode laborieux, je me dis qu’heureusement que le fascicule a eu du retard, sinon je n’aurais jamais acheté le Monster Exilés. N’ayons pas peur des mots, l’épisode est chiant, c’est malheureusement le Claremont de New Excalibur qu’on retrouve ici (le dessin est plutôt pas mal par contre). On passe ensuite à deux épisodes plutôt sympa de X Men Legacy. Je n’aime pas trop Malicia et ses sempiternelles pleurnicheries sur ses pouvoirs et ses amours, mais la mayonnaise prend plutôt bien (et Xavier est vraiment de plus en plus intéressant). Pour conclure, on a un épisode de Young X-Men pas trop mal fichu mais moins bon que le précédent. Et le coup de théâtre qui conclut l’épisode est tellement mal amené qu’on s’en fiche royalement…

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Rédacteur en chef de Watchtower Comics.

11 réponses à Bilan de décembre (2)

  1. Galactica dit :

    Mephisto n’a touché qu’à l’identité publis de Peter parker, la santé de Tante May et le souvenir du mariage avec MJ.
    Cet épisode ne change rien à cela.

  2. Kiwi-Kid dit :

    Le dessin d’Ultimate Comics Spider-Man fair trop manga à mon goût, et on perd la sensation de mouvement de Bagley.
    Pour X-Men, à part pour signaler que Pslocke peut revenir quand elle veut dans le 616, ça ne sert à rien. Heureusement Claremont est bien meilleur pour la fin d’Exiles (par contre Die by the sword est du niveau d’Excalibure, mais il s’y passe des choses très importantes qui peuvent avoir des répercussions sur le Marvel Universe).

    D’ailleurs, je vais bientôt faire un article sur l’intégralité de la série Exiles en fonction des scénaristes sur mon blog (dès que j’aurai lu New Exiles et Exiles V2 en VO, ce qui ne saurait tarder), m’autorises-tu à citer ton article du MONSTER (avec un lien vers ton blog) ? Si oui, est-ce que tu avais pris la série dès le départ avec Winnick ou juste avec Bedard ?

  3. mdata91 dit :

    Galactica : Je ne suis pas tout à fait d’accord. Le retour de Harry Osborn était clairement montré comme un petit plus apporté par Méphisto (sûrement ce qu’a demandé Mary Jane), ainsi que le fait que la maison de May était intacte. Avant de répondre, j’ai relu l’épisode et on voit bien que Peter se réveille juste après le pacte chez May. Et il me semble avoir lu à l’époque que Quesada incluait le retour de Harry Osborn dans le pacte. Je peux me tromper, mais cela ne me semble pas super compatible avec ce qui est raconté ce mois-ci.

    Kiwi Kid : Quand j’ai eu le malheur de dire ça une fois de Lafuente, je me suis fait lyncher 🙁 En ce qui concerne Exilés, je t’autorise sans aucun souci à me citer et j’ai hâte de lire ton article. J’ai commencé la série au numéro 1 donc avec Winnick. Si tu veux, j’avais écris un autre article sur les Exilés l’année dernière (https://wtcomics.fr/?p=517).

  4. Kiwi-Kid dit :

    Cool ! Et merci ! Je mettrai le lien du résumé aussi. Comme je le disais, ce sera dans un petit moment (le temps que je lise N.E et E.V2), l’article sera centré sur le traitement de la série par les auteurs, sans spoiler (ou presque) vu que je ne dis pas qui sont les personnages à tel ou tel moment (sauf un cas de force majeur pour critiquer « le bec », parce que lui je ne l’aimais vraiment pas !), pour orienter le lecteur qui veut découvrir la série.

  5. yannzed dit :

    Je partage tes impressions concernant Lafuente. Je n’ai aucun problème avec les mangas, j’en lis depuis plus longtemps que les comics, mais j’ai quand même 2 problèmes. Le premier étant dans le style même du dessinateur. Je trouve que les auteurs non-japonais qui font du manga font du pseudo-manga, et je ne saurais comment exprimer cela, mais quelque chose cloche dans la façon de repr??senter les visages. Un peu comme certaines séries (Mary Jane) ou dessins animés (Totally Spies par exemple), ça « singe » le style sans vraiment l’atteindre dans la maitrise. Enfin c’est pas de la maîtrise. Je ne sais comme définir ce qui coince. C’est surtout dans l’agencement des visages. Mon second problème vient du fait que c’est Spider-Man, et un lecteur de comics s’attend à trouver un style assez éloigné des mangas. Et j’ai bien peur que les ventes en prennent un coup au passage. J’avais d’ailleurs espéré un magazine anthologique « Ultimate Comics » pour cette raison.

  6. Kiwi-Kid dit :

    C’est l’effet Canada Dry, ça a le même goût mais ça n’en est pas.

    Je crois que ça a relancé les ventes justement.

  7. mdata91 dit :

    Kiwi-Kid : Ca me parait très intéressant comme idée.

    Yannzed et Kiwi Kid : Vous me rassurez, j’avais vraiment peur de ne pas être normal pour le fait que je n’aime pas voir du graphisme manga dans des comics ! 🙂 En plus c’est quelque chose dont les artistes eux-mêmes sont confiants, Adam Warren fait même des blagues dessus dans Empowered.

  8. Ping :Bilan de décembre (2) | Watchtower | La ligue des Comics Bloggers

  9. yannzed dit :

    C’est marrant que tu parles d’Adam Warren, c’est à mon avis le seul auteur qui fait exception à ce que je disais. Lui, je trouve son trait et son style bien défini et pas hésitant. Une sorte de mix réussi. J’ai commencé les comics avec son Gen13, on peut même dire qu’il m’a fait migrer des mangas vers les comics (un Lafuente ou un Miyazawa aurait eu l’effet inverse).

    Kiwi-Kid: Cela a peut-être relancé les ventes aux usa, mais ils n’ont pas le même approche que nous face aux mangas, dont le succès a été tardif. L’évolution n’est pas la même vis-à-vis du public. Ils cherchent aussi à garder un public très tenté d’aller voir un style nouveau. Chez nous, j’ai l’impression que les publications restent très cloisonnées manga/comics/européen et difficilement mélangeable.

  10. Leguman dit :

    Au sujet du retour de Harry chez Marvel ils ne s’embetent plus à détailler les resurrections j’ai l’impression. Moi ce que j’ai compris c’est que avec Quesada on revient en arriere comme dans les années 80 mais sans Mary Jane en tant que femme ou copine en effacant tout ce qui peut arranger les auteurs .Par contre ce qui m’echappe c’est que personne ne se souviens que Harry est mort à part Spidey (il revient d’Europe) et puis pour justifier que Harry soit vivant et détailler l’absence en Europe (tiens y’a comme comme un air de deja vu avec Norman d’ailleurs) on balance cette histoire de « il est mort à cause du sérum  » sans aucune explications détaillées sur la resurrection et puis il a été « soigné » par Norman et là on retabli son lien avec le bouffon vert pour pas que le personnage soit juste un simple « civil »afin de pouvoir utiliser le bouffon vert dans de nouvelles histoires surement . Un pas en avant un pas en arriere .
    Donc Galactica il y a bien eu un changement puisque pour les gens, Harry était mort avant Méphisto et apres One More Day, Harry est revenu d’Europe .
    Ou alors j’ai lu trop vite et y a des trucs qui m’ont échappés. Toute façon c’est vraiment bidon la façon dont sont ressucités les perso morts chez Marvel . Pour Oeil de Faucon j ai pas compris de quel façon il a été ressucité et pour Oiseau Moqueur le coup des skrulls c est pareil que Brand New Day je trouve .Au début je voulai pas lire le Dark Reign Saga mais cette semaine j’ai malgré tout craqué vu que je n’avais rien pris en kiosque et finalement c’est sympa à lire mais rien d’incontournable non plus il faut juste aimer ces personnages sinon passez votre chemin.

  11. mdata91 dit :

    Yannzed : C’est vrai que de tous les « faux » dessinateurs de manga Adam Warren a un style vraiment proche de ce qu’on peut attendre d’un artiste de manga. Et d’ailleurs son Empowered est véritablement génial 🙂

    Leguman : Merci pour ton argumentaire détaillé. Pour Oeil de Faucon, c’est un effet secondaire de House of M et c’est clair que même si je suis très attaché au personnage d’Oiseau Moqueur le coup du double Skrull est tellement parachuté que c’est presque déplacé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.