Avengers : Operation Galactic Storm

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du livre, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Galactic Storm est un crossover totalement inédit en France. Zappé par Semic, cet évènement concernait les Vengeurs et toutes les séries apparentées, la plupart inédites en France. Répartie sur 2 TPB, cette histoire est assez bien fichue et fait partie de la suite d’évènements initiée par la guerre Kree/Skrulls et bouclée par Avengers Forever. Le crossover est accompagné dans cette édition par un « What if ? » racontant ce qu’il se serait passé en cas de défaite des Vengeurs. J’ai bien aimé cette lecture, même si crossover oblige la qualité du scénario et du dessin est variable d’un épisode à l’autre. Toutefois un effort a été fait pour apporter une réelle unité graphique (contrairement à Messiah Complex), et les épisodes s’enchaînent de façon impeccable.

Lorsque j’ai repris la lecture des comics, je me suis aperçu en lisant les aventures d’Iron Man dans Strange qu’il y avait comme un trou dans l’histoire, ce qui était confirmé par des flashbacks dans les aventures des Vengeurs. J’ai appris ultérieurement l’existence de Galactic Storm, et j’ai compris pourquoi Semic n’avait pas publiée cette histoire : ce n’était pas à cause de sa qualité (des séries bien plus mauvaises ont hanté les pages de Lug et Semic) mais du fait que ce crossover concernait des histoires inédites chez nous (Wonder Man par exemple). Cela aurait posé des problèmes éditoriaux, et donc cela expliquerait pourquoi il a été décidé de faire l’impasse sur ce crossover.

L’histoire de Galactic Storm repose sur un conflit entre les Shi’ar et les Kree. Dépendant d’évènements datant de la guerre Kree/Skrulls, ce nouveau conflit a un impact sur la Terre et les Vengeurs sont impliqués. Trois équipes sont montées avec les membres des 2 équipes régulières et des réservistes, afin de trouver le moyen d’empêcher les deux camps de faire des dégâts collatéraux au cours de leur affrontement.

Assez rapidement les Vengeurs seront confrontés à la réalité d’une guerre cosmique et à toute son horreur. Il n’y a pas que les humains qui soient très doués pour s’entretuer, des cultures extra-terrestres y parviennent très bien aussi. Tout au long de ce récit, des personnages idéalistes (comme Cap qui pourtant a déjà connu la guerre) verront leurs idéaux mis à mal par ce conflit meurtrier. Mais bon, ce crossover n’est pas un essai philosophique sur la guerre : c’est une histoire des Vengeurs, et en tant que tel il y a du cosmique et de la baston ! 😉

Les scénaristes nous offrent une histoire pour le moins intéressante, notamment par les vraies causes du conflit : tout est orchestré pour faire évoluer les Kree (ce n’est pas un spoiler, cette histoire est bien connue et a été racontée dans Maximum Security). Malgré quelques longueurs (Wonder Man et ses histoires de coeur, c’est sympa deux minutes), le crossover tient bien la route. Côté dessin, la qualité est variable d’une série à l’autre. Mais comme je le soulignais plus haut, un effort a été fait pour garantir une certaine unité graphique et cela permet de conserver une certaine cohérence malgré la présence de plusieurs artistes aux styles différents.

Il est quand même dommage qu’une partie plutôt intéressante du récit (le groupe de Vengeurs mené par Iron Man qui part tuer l’Intelligence Suprême) a été soumise au rouleau compresseur d’Avengers Forever. S’il était de bon ton de revenir sur le catastrophique The Crossing, il ne m’apparaissait pas pertinent de revenir sur les choix d’Iron Man dans Galactic Storm. Son attitude est cohérente avec le personnage, et convient à la situation exceptionnelle.

Le crossover est accompagné dans le second TPB par un grand « What if ? », racontant les évènements survenus si une défaite des Vengeurs avait eu lieu. C’est pas mal, mais sans plus. Ces deux épisodes relèvent plus à mon avis de l’exercice de style et sont loin des standards de qualité habituels de « What if ? ». Cela se lit cependant sans déplaisir, malgré un souci dans mon TPB (inversions de pages assez éloignées, rendant l’histoire difficile à lire).

Pour conclure, je dirai que Galactic Storm n’est pas une lecture obligatoire ni le crossover du siècle, mais un récit honnête et bien fichu qui se lit très bien et ravira les fans des Vengeurs.

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

4 réponses à Avengers : Operation Galactic Storm

  1. Adam Warlock dit :

    Je suis en train de finir ce cross et c’est vraiment chouette.Je tiens même à en faire un scantrad.Tu devrais t’y mettre mon pti B4 😉
    C’est vraiment un nouveau monde qui s’ouvre à moi.Et ma passion,alors descendante dangereusement,est repartie de plus belle comme il y a 20 ans.Du pur plaisir!!

  2. Je vois pas les choses comme toi sur Avengers Forever… j’ai d ailelurs du mal à voir ce que ca change pour Iron Man… il a été manipulé par Immortus et non Kang… mais ces choix ont été les siens en dehors de crossing (que je trouve pas si catastrophique… les consequences le sont mais le recit en lui-*même a pas mal de tres bon cotés que Secret Invasion n est pas parvenu recreer (paranoia))

    • mdata dit :

      En fait c’est expliqué dans Avengers Forever qu’Iron Man est déjà manipulé à cette époque et donc que cela l’a amené à agir de façon radicale. Je trouve que c’est une porte de sortie un peu facile pour ne pas avoir à le faire trainer le poids de cette décision 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.