Watchtower Comics

Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

/ Inscription
Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Les Eternels
Shang-Chi et la légende des dix anneaux
The Suicide Squad
Comment je suis devenu super-héros
Black Widow

Catégories

Autres bulles #32

Autres bulles

 

Pour ce trente-deuxième numéro de la rubrique Autres bulles, nous allons nous pencher sur une adaptation de roman.

Au programme : L’ile du Dr Moreau 1ère partie, par Stéphane Tamaillon et Joël Legars d’après HG Wells (Delcourt)

 

Après l’adaptation d’un roman de Franck Thiliez, on reste dans les adaptations avec celle d’un grand classique : L’Ile du Docteur Moreau de HG Wells.

 

L’Ile du Docteur Moreau (1ère partie)
Autres bulles - L'Ile du Dr Moreau t1 

Editions Delcourt

48 pages – 10.95€
Septembre 2021 – Cartonné

Format 22.5 x 30 x 1 cm

Stéphane Tamaillon d’après HG Wells
Joël Legars

 

Suite à un naufrage, Edward Prendick est secouru par un navire faisant route vers une île tropicale. À son bord, il côtoie Montgomery, l’assistant du docteur Moreau, un scientifique dont le travail est centré sur la vivisection. Prendick découvre bientôt que les deux hommes se livrent depuis des années à des expériences sur les animaux dans le but de développer chez eux des compétences humaines.

C’est un monument qui nous est adapté ici, faisant partie de ces oeuvres qui se questionnaient sur les dérives de la science.

Stéphane Tamaillon s’attaque donc à l’oeuvre de HG Wells, en suivant le cheminement du roman commençant par le sauvetage d’Edward Prendick suite à un naufrage. Sauf que bien entendu le pauvre naufragé va se retrouver embarqué dans une histoire dont il ne soupçonne pas la portée de prime abord.

L’Ile du Docteur Moreau, à l’instar du Frankenstein de Mary Shelley, est une oeuvre du XIXe siècle qui s’interroge sur l’évolution de la science qui est alors en plein essor. Les merveilles de la science peuvent également effrayer, ne serait-ce que par les dérives inhérentes à la nature de l’homme. Cette même nature est questionnée au sein de cette oeuvre, où on se demande qui est le plus inhumain : l’animal ou l’homme ?

Ce premier tome adapte la première partie du roman, allant jusqu’à ce que Prendick s’aperçoive qu’il se passe des choses vraiment très étranges sur l’île mais en étant pour le moment complètement dans le faux sur ce qu’il se passe vraiment. Il y a une montée en puissance de l’histoire, tandis que le lecteur suit les pas de ce visiteur involontaire qui va de surprise en surprise…

L’adaptation est soignée, on ne ressent pas spécialement de problèmes de rythme qui pourraient survenir en adaptant un roman en BD. Le roman est fidèlement adapté sous cette forme, conservant la force des thématiques abordées. Le mystère reste également préservé, et si on ne connait pas vraiment l’histoire (et qu’on ne lit pas le résumé…) on reste dans ce que pense avoir compris le personnage principal.

Côté graphisme, je suis un peu partagé. La narration est fluide et le style est dynamique, mais je ne raffole pas forcément de la façon dont sont dessinés les personnages « normaux » (les personnages un peu étranges sont par contre très bien représentés). Le style employé pour dessiner les visages notamment fait un peu étrange, mais c’est probablement une question de goûts. Il peut être judicieux de feuilleter cet album avant achat pour voir si ce style vous convient.

 

Autres bulles - L'ile du Dr Moreau

 

Il est en tout cas appréciable que malgré toutes les dérives que peut entraîner le sujet de l’histoire il n’y ait pas de surenchère de scènes crado, en tout cas dans cette première partie.

Cette première partie de l’adaptation est fidèle, et s’avère plaisante à lire. Le graphisme est un peu particulier, et il peut être judicieux de feuilleter l’album avant achat.

 




Cet article vous a plu ? Venez nous soutenir sur notre page Tipeee !

mdata

Franck – Fondateur et rédacteur en chef de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n’a aucune intention d’en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé… Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x